Nicollin : « Le PSG ne casse pas trois pattes à un canard »

Nicollin : « Le PSG ne casse pas trois pattes à un canard »

Photo Icon Sport

Le patron de Montpellier n'est pas impressionné par le premier match de la saison contre Paris.

Le retour en Ligue 1 de Montpellier marque également le retour de Loulou Nicollin, l'emblématique président, qui n’a pas attendu longtemps avant de retrouver le rythme de croisière. Au sujet du match de samedi soir contre le Paris Saint-Germain, le dirigeant héraultais est d’une confiance absolue avec son habituel vocabulaire fleuri. « On va les taper ! Si on a peur du PSG, même avec Coupet et Erding, autant rester en L 2. C'est une équipe normale qui ne casse pas trois pattes à un canard ! Ils ne sont pas favoris du championnat », prévient Loulou Nicollin qui ne ménage pas non plus les dirigeants parisiens, et leur nouveau président Robin Leproux. « Je ne le connais pas et je m'en moque. On ne boxe pas dans la même catégorie. Tous ces gens comme Bazin et lui sont sympas, mais je ne fais pas partie de ces fonds américains de je ne sais quoi. Avant au PSG, il y avait de vrais dirigeants que j'aimais beaucoup », semble regretter avec nostalgie le patron de Montpellier dans les colonnes du Parisien.

 

Nostalgique, Loulou Nicollin l'est quand même au moment d'évoquer les belles années de son club. « Dans les années 1990, il était  très difficile de nous taper chez nous. On avait une brave équipe avec de très bons joueurs comme Blanc, Julio Cesar, Valderamma. Aujourd’hui il serait impossible de se payer ces joueurs. On ne va pas tout gâcher en allant chercher des stars qu'on va payer très cher », explique celui qui a désormais délégué ses pouvoirs à son fils. En attendant, la Ligue 1 peut trembler, Loulou est de retour !