Monaco tenté par le synthétique ?

Si Lorient sera dans quelques jours la première équipe d’un grand championnat à évoluer sur une pelouse synthétique, l’exemple pourrait inspirer du côté de la Principauté. Depuis toujours ou presque, la pelouse de Louis-II est dans un état déplorable malgré les travaux et les changements, en raison du faible enracinement de l’herbe, posée sur le toit du parking du stade. Alors, la pose d’une pelouse synthétique résoudrait le problème, mais ce n’est pour l’heure qu’une simple réflexion, et Guy Lacombe n’est pas très chaud.

« Je ne sais pas si c’est la bonne solution, répond Guy Lacombe. On dispose tout de même ici d’un climat très favorable à une pelouse. On a le soleil, et il suffit de rajouter de l’eau pour que l’herbe pousse. Ce n’est pas comme dans certaines régions françaises où le soleil se fait beaucoup moins présent. Et le football, ça se pratique quand même mieux sur une pelouse », a estimé l’entraineur de l’AS Monaco, qui a tout de même pesté à plusieurs reprises sur la qualité de son terrain la saison dernière, et celui-ci ne s’est toujours pas amélioré cet été, même avec le soleil.