OM : Un record explose, McCourt va adorer

OM : Un record explose, McCourt va adorer

Malgré le départ de Sampaoli, l’engouement est énorme à l’OM à l’aube de la saison 2022-2023. Le record d’abonnements au Vélodrome va être battu.

Du jamais vu sous l’ère Frank McCourt, au club depuis octobre 2016. Pour la première fois depuis que l’homme d’affaires américain est à la tête de l’Olympique de Marseille, le club phocéen va dépasser la barre des 40.000 abonnés à l’Orange Vélodrome, selon les informations de La Provence. Jeudi, l’OM avait vendu 41.000 cartes dans toutes ses travées. Lancée le 31 juin dernier, la campagne d’abonnements marche du tonnerre à Marseille où l’engouement est intact malgré le départ précipité de Jorge Sampaoli au début de la préparation estivale. Les virages seront bondés et les tribunes latérales connaissent un succès inattendu. Le service marketing de l’OM a par ailleurs eu la brillante idée de coupler les places de championnat à celles pour la Ligue des Champions. Une stratégie payante qui va permettre à Marseille de faire tomber un record.

Déjà plus de 40.000 abonnés au Vélodrome

Et pour cause, le record absolu d’abonnements, établi au cours de la saison 2003-2004 avec 44.415 cartes vendues devrait être battu. La preuve, face au succès de sa campagne d’abonnements, l’Olympique de Marseille vient de remettre 3.000 places de plus à la vente, en tribunes Ganay et Jean-Bouin, pour des tarifs compris entre 530 et 1500 euros selon les emplacements dans le stade. Et le tout payable en trois ou dix fois sans frais, ce qui est apprécié à Marseille. Malgré le départ de Jorge Sampaoli et un mercato encore prudent de la part de Pablo Longoria et de Javier Ribalta, l’engouement est donc énorme à Marseille, où le Vélodrome rugira comme jamais en Ligue des Champions mais également lors des grosses affiches de Ligue 1. C’est pour cette ambiance exceptionnelle qu’il a découvert lors de France-Allemagne à l’Euro 2016 que Frank McCourt a acheté l’OM. Les supporters espèrent sans doute que cela donnera des envies de folles dépenses estivales au boss américain de Marseille.