OM : Daniel Riolo utilise Bordeaux pour frapper sur McCourt, et ça pique

OM : Daniel Riolo utilise Bordeaux pour frapper sur McCourt, et ça pique

Photo Icon Sport

Il y a plus de deux ans, Frank McCourt rachetait l’Olympique de Marseille à Margarita Louis-Dreyfus. Très vite, l’homme d’affaires américain s’est entouré d’un président français en la personne de Jacques-Henri Eyraud, et d’un directeur sportif espagnol avec Andoni Zubizarreta. Nouveau boss des Girondins de Bordeaux, Joseph DaGrosa a fait la même chose en s’attachant les services de Frédéric Longuépée et d’Eduardo Marcia. Des choix qui font réagir Daniel Riolo, lequel a estimé sur l’antenne de RMC Sport que tout cela n’était qu’un immense bricolage…

« Pour Frédéric Longuépée, ça s’est fait comme avec Jacques-Henri Eyraud à Marseille. L’Américain qui a racheté le club s’est rapproché de la Ligue et de son directeur général, Didier Quillot, pour avoir des conseils. L’Américain ne savait pas qui nommer comme président, car le foot, il ne connaît pas. Alors, il s’est entouré d’avocats, il a fait appel à des cabinets de chasseurs de têtes, il a eu des noms comme ça, plus ceux qui ont candidaté d’eux-mêmes. C’est un profil de chef d’entreprise multifonctions, avec une mission surtout économique, par rapport au projet de trading. Le sportif, il vient après ! Même si le nouveau président, on l’a vu à Marseille, il croit bien s’entourer en prenant un grand nom en directeur sportif, comme avec Zubizarreta, qui arrivait du Barça… Sauf qu’en fait, c’est du bricolage et on sort de la gestion personnelle et du suivi à long terme basé sur la vision sportive » a confié Daniel Riolo, pas vraiment optimiste pour les Girondins de Bordeaux, pour qui les actionnaires ont fait un copier-coller sur l’OM.