OM : Pierre Ménès agent recruteur de l'OM au mercato

OM : Pierre Ménès agent recruteur de l'OM au mercato

Photo Icon Sport

Pierre Ménès a beaucoup de mal à comprendre comment l'Olympique de Marseille gère son mercato hivernal.

Avant la fin de ce mois de janvier, le club phocéen doit impérativement se renforcer, sous peine de terminer la saison en eau de boudin. Pour atteindre son but, qui est de retrouver la Ligue des Champions la saison prochaine via un podium en Ligue 1, l'OM a deux besoins vitaux durant ce marché des transferts. Selon Pierre Ménès, Marseille va devoir s'activer pour recruter un vrai concurrent à Jordan Amavi dans le couloir gauche de la défense, tout en comblant le cruel manque olympien au poste d'avant-centre. Ce qui ne sera pas une mince affaire d'après le journaliste, vu la tournure que prend actuellement ce mercato avec le retour du dossier Balotelli.

« Marseille a besoin d'un avant-centre et d'un arrière gauche. Et on se demande un peu ce que fabrique ce club, parce que moi je suis toujours sur le cul qu'ils s'intéressent toujours à Balotelli, qui leur a quand même mis un rateau en juillet. Et là, on a l'impression qu'en six mois, les mecs du club, ils n'ont pas eu d'autres idées comme avant-centre que Balotelli. Alors en plus, mettre un mec qui carotte depuis 8 mois, qui n'a pas mis un but, c'est-à-dire qu'il a mis moins de but que Germain et Mitroglou. Avec le caractère qu'il a dans un vestiaire qui visiblement ne vit pas bien, je pense que c'est vraiment l'idée à la con du siècle ! Je pense qu'il y a d'autres coups à tenter : l'ancien Marseillais Batshuayi, Gameiro, même si c'est vrai qu'il a dit ne jamais vouloir jouer à Marseille mais enfin il ne joue pas à Valence, El Haddadi de Barcelone, Ben Yedder de Séville... Il y a des trucs à faire ! Évidemment, ça va peut-être coûter un peu plus de sous qu'un mec libre, mais probablement avec un rendement meilleur », a balancé, sur Unibet, Ménès, qui aimeraient surtout que les dirigeants se bougent concrètement sur un recrutement sérieux plutôt que de relancer une vieille piste.