OM : Payet refuse le brassard, orage à Marseille

OM : Payet refuse le brassard, orage à Marseille

Icon Sport

L'OM a concédé le match nul ce dimanche (1-1) sur la pelouse du Stade Brestois en Ligue 1. Encore une fois, Dimitri Payet était remplaçant. 

Depuis son arrivée cet été à Marseille en provenance de l'Hellas Vérone, Igor Tudor est loin de faire l'unanimité. Si son profil n'est pas des plus séduisants pour les fans de l'OM, ce sont surtout ses manières qui font débat. Que ce soit avec Bamba Dieng ou encore avec Dimitri Payet, le Croate laisse perplexe. En effet, le Sénégalais est poussé vers la sortie malgré de belles performances la saison passée. Concernant l'ancien Lillois, il a démarré la nouvelle saison de Ligue 1 sur le banc. Etonnant au vu de l'importance de Payet dans le vestiaire de l'OM, lui qui en est le capitaine. D'ailleurs, ces dernières heures, des fans mécontents ont été l'auteur d'un message cinglant à l'encontre de Tudor. Sur l'un des murs de la Commanderie, le message : « Igor Tudor casse toi » était écrit. 

Payet et Tudor, clash en perspective ? 

Avant la rencontre de ce dimanche soir en Brest et l'OM, Tudor se justifiait d'ailleurs sur son choix de mettre Payet sur le banc au micro de Prime Video« Il y a d'autres joueurs importants sur le banc. Je suis un coach chanceux puisque j'ai un banc important. Mais ça ne veut pas dire que certains ne joueront pas le prochain match ». Des mots qui n'ont pas convaincu grand-monde, surtout au vu de la prestation marseillaise en Bretagne. Lors de ce match, Payet est rentré en cours de jeu. Mais le Réunionnais a semblé contrarié. Selon les informations de L'Equipe, il a même refusé de récupérer le brassard de capitaine lors de la sortie de Valentin Rongier. Un message clair a donc été renvoyé de la part de Dimitri Payet.

Chose pas forcément réjouissante pour l'international français, le fait que Tudor compte continuera sur la même dynamique dans les prochaines semaines. Samedi face au FC Nantes, Payet devrait donc encore démarrer sur le banc. De quoi rajouter encore un peu plus d'huile sur le feu à Marseille, alors qu'une fin de mercato bouillante se prépare.