OM : Milik victime d'une attaque violente

OM : Milik victime d'une attaque violente

Icon Sport

L'OM a concédé ce dimanche soir un match nul (1-1) sur la pelouse de Brest. La performance d'Arek Milik agace pas mal. 

Arkadiusz Milik a connu une saison dernière très compliquée. Souvent sur le banc et en froid avec Jorge Sampaoli, l'attaquant polonais a songé au départ. Mais l'arrivée d'Igor Tudor à l'OM a redistribué les cartes pour l'ancien du Napoli. Depuis le début de ce nouvel exercice, Milik est titulaire à la pointe de l'attaque marseillaise. Mais le moins qu'on puisse dire, c'est que le Polonais de 28 ans ne convainc pas. Auteur de 0 but en 2 journées disputées, son apport dans le jeu est également limité. Maladroit et sans inspiration, Milik commence à frustrer de plus en plus sur la Canebière. Surtout qu'à côté de cela, un joueur comme Bamba Dieng est mis en marge du groupe dans la perspective d'une vente prochaine. 

Milik prend déjà la foudre à Marseille 

Après le match nul de l'OM à Brest ce dimanche soir, nombreux ont été les fans marseillais à critiquer Milik. Sur Twitter notamment, les commentaires ont été particulièrement piquants. « La première mi-temps d’Arkadiusz Milik est à montrer dans toutes les écoles d’Uruk-hai » ; « On a longtemps voulu être dans la mesure sur Arek Milik ici mais ces deux premiers matchs sont une formidable pub pour les chaussures de sécurité. L’argument de l’attaquant de classe mondiale que « l’OM ne mérite pas » ne tient plus du tout. Déjà qu’il était bancal » ; « On va vendre Dieng alors que Bakambu et Milik sont dans notre effectif cela me rend dingue » ; « Suarez il met un doublé à son premier match mais ça préfère mettre les tétraplégiques Milik et Bakambu  » ou encore « Je repense à Milik ce Mathieu Delormeau 2.0 qui voulait rester à l’OM pour jouer là Champions League alors qu’il a même pas le niveau pour la ligue 2 », pouvait-on notamment voir sur le réseau social à l'oiseau bleu. Pas de quoi donc calmer la gronde de certains envers Milik, alors qu'une campagne en Ligue des champions ouvrira bientôt ses portes. Igor Tudor devra également gérer le dossier Dimitri Payet, relégué au statut de remplaçant.