OM : Milik vers la Juve, Longoria fixe les règles

OM : Milik vers la Juve, Longoria fixe les règles

Icon Sport

Arkadiusz Milik a toujours la cote en Italie, où la Juventus Turin est très intéressée par le profil de l’attaquant de l’OM.

A la recherche d’un attaquant dans cette fin de mercato, la Juventus Turin a fait de Memphis Depay sa priorité. Les négociations n’ont toutefois pas encore abouti entre le club turinois et l’attaquant du FC Barcelone, qui espère se libérer de sa dernière année de contrat avec le club catalan. Pour l’instant, les négociations trainent en longueur car Depay réclame 2 millions d’euros d’arriérés au Barça tandis que Joan Laporta aimerait se séparer gratuitement de l’ancien Lyonnais. A ce stade, le dossier est donc dans l’impasse selon Gianluca di Marzio, qui explique sur son site officiel que le plan B de la Juventus Turin en cas d’échec dans le dossier Memphis Depay se nomme… Arkadiusz Milik. Cela tombe bien, l’Olympique de Marseille ne fermera pas la porte à l’international polonais en cas de belle offre cet été.

La Juve veut Milik en prêt, l'OM refuse

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Arek Milik (@arekmilik)

Il faut dire que l’OM est armé dans le secteur offensif avec Bamba Dieng, Cédric Bakambu et Luis Suarez en plus de Gerson, Cengiz Ünder ou encore Dimitri Payet et Alexis Sanchez. Comme indiqué par L’Equipe il y a quelques jours, l’Olympique de Marseille a donc ouvert la porte à Arkadiusz Milik, qui peine à convaincre depuis plusieurs semaines en Provence. Selon les informations de Di Marzio, la Juventus Turin aimerait enrôler le buteur de l'OM sous la forme d’un prêt. De son côté, Pablo Longoria est ouvert à un départ d’Arkadiusz Milik, mais pas à n’importe quelles conditions. C’est ainsi que le président olympien a fait savoir aux dirigeants de la Juventus Turin que Milik ne partirait que via un prêt avec obligation d’achat ou un transfert sec. A en croire les informations livrées en milieu de semaine par L’Equipe, l’Olympique de Marseille réclame 20 millions d’euros pour l’ex-buteur de Naples, recruté pour une dizaine de millions d’euros. Un montant très théorique vu le statut en chute libre de Milik au sein de l'OM.