OM : Mercato à l’arrêt, Walid Acherchour prend peur pour Marseille

OM : Mercato à l’arrêt, Walid Acherchour prend peur pour Marseille

Alors que le début de saison approche à grands pas, le mercato estival de l’Olympique de Marseille est toujours au point mort. De quoi inquiéter certains suiveurs du club phocéen, comme Walid Acherchour.

Pour sa première sortie sous les ordres d’Igor Tudor, l’OM a plutôt bien répondu présent en collant un joli 4-1 à Marignane Gignac. Un succès qu’il est toutefois nécessaire de relativiser sachant qu’il intervient en début de préparation estivale et contre une équipe de National 2. Mais au moins, Marseille débute son exercice d’une bonne manière, alors que l’été est pour l’instant compliqué. Entre les changements dans la direction sportive et le départ inattendu de Jorge Sampaoli, l’OM traverse effectivement une passe difficile. Surtout que le marché des transferts ne se passe pas trop comme prévu pour Pablo Longoria, sachant qu’à part Isaak Touré, arrivé en provenance du Havre pour 5,5 millions d’euros, Marseille n’a pas encore accueilli de vrais renforts. Ce qui ne rassure pas Walid Acherchour.

« Je ne suis pas alarmiste, mais je suis inquiet… »

« Je commence à être un peu inquiet pour l’OM. Déjà parce que les concurrents se renforcent : quand je vois ce que fait Monaco, ce que fait Lyon, ce que peut faire Rennes aussi, ce que peut faire Nice… Et surtout le manque de recrues significatives de Marseille, ça m’inquiète un petit peu. On ne va pas revenir aussi sur le départ de Sampaoli et ce que ça peut engendrer notamment sur le groupe. On sait qu’il avait une emprise sur certains joueurs-cadres. Camoranesi qui part, je n’ai pas trop compris. Le fait qu’Amine Harit ait repris l’entraînement avec Schalke 04 alors qu’il était un élément important dans le sprint final pour l’OM. Que Saliba ait repris l’entraînement avec Arsenal, alors qu’il était le taulier en défense centrale. Que Kamara soit parti, que Mandanda lui aussi est parti, alors qu’il a été très décisif pour l’OM. Pour l’instant, on n’a pas de recrue qualitative, à mi-juillet, à 3 semaines de la Ligue 1, puis à 4-5 semaines de la Ligue des Champions, où ça va arriver très vite. Il manque des recrues à des secteurs clés : les pistons. On sait que c’est important avec Tudor. Relancer Kolasinac ? Et Amavi… C’est un beau défi, pourquoi pas ? Quand on voit la saison qu’ils ont fait, avec Lirola, il va falloir vraiment renforcer ces secteurs-là. Et pour l’instant, hormis la rumeur sur Clauss… Il y a Milik aussi qui se blesse beaucoup. Le fameux grand attaquant qui, encore une fois, n’est pas prêt physiquement. Pour toutes ces raisons-là, je commence à être un peu inquiet. La Ligue 1 et la Ligue des Champions arrivent vite. Quand on voit l’effectif de l’an dernier, qui était déjà plutôt tendu sur les grosses compétitions, sur les gros matchs, je ne suis pas alarmiste, mais je suis inquiet… », a lancé le consultant de RMC, qui sait que l’OM a besoin de plusieurs recrues sur toutes les lignes pour aborder la saison 2022-2023 avec de grands objectifs.