OM : Mandanda n°1, Sampaoli se rend à l’évidence

OM : Mandanda n°1, Sampaoli se rend à l’évidence

Relégué au statut de remplaçant cette saison, Steve Mandanda pourrait être récompensé pour ses performances et son état d’esprit. L’entraîneur de l’Olympique de Marseille Jorge Sampaoli aurait décidé d’aligner le gardien français jusqu’à la fin de la saison au détriment de l’Espagnol Pau Lopez.

Contrairement à certains coéquipiers, Steve Mandanda n’est pas du genre à se plaindre dans les médias. Le gardien emblématique de l’Olympique de Marseille vit une saison pénible sur le banc des remplaçants. Mais le Français refuse d’affecter le groupe avec ses états d’âme. « C'est comme ça, c'est le foot, réagissait le Marseillais dimanche dernier sur Prime Video. Parfois ça se passe bien, parfois ça se passe différemment. Cette saison est comme elle est, je prends les matchs qu'il y a à prendre, je joue, je donne le meilleur de moi-même et puis après on verra. »

« (...) Ce n’est pas simple, mais je mets l’équipe et le club au-dessus de moi », résumait Steve Mandanda, qui profite d’un temps de jeu supérieur depuis quelques rencontres. En effet, l’entraîneur Jorge Sampaoli, afin de mieux le préparer pour les matchs de Conference League, l’aligne également en Ligue 1. C’est pourquoi l’ancien Havrais a débuté à Reims (victoire 1-0) le week-end dernier, avant une nouvelle titularisation attendue contre l’Olympique Lyonnais dimanche… et les autres rendez-vous jusqu’à la fin de la saison ?

Mandanda de retour avec les Bleus ?

C’est effectivement l’information récoltée par Le 10 Sport, selon laquelle Steve Mandanda terminera l’exercice en tant que numéro 1 ! Jorge Sampaoli aimerait récompenser son travail et ses performances tout au long de la saison. C’est peut-être aussi une manière de rassurer le cadre olympien qui s’interroge forcément sur son avenir à l’approche du mercato estival. Quoi qu’il en soit, le concurrent de Pau Lopez ne s’en plaindra pas. L’international tricolore pourrait même en profiter pour convaincre le sélectionneur Didier Deschamps de le rappeler avant le Mondial 2022 au Qatar. Un scénario que l’on pensait inenvisageable.