OM : Lirola, un premier casse-tête pour Sampaoli

OM : Lirola, un premier casse-tête pour Sampaoli

Pour Manuel Amoros, Pol Lirola n'affiche pas les garanties défensives nécessaires au poste de latéral droit.

À la recherche d'un latéral droit depuis le départ de Bouna Sarr au Bayern Munich et les performances plus que moyennes d'Hiroki Sakai, l'Olympique de Marseille enregistrait début janvier l'arrivée sous forme de prêt avec option d'achat de Pol Lirola en provenance de la Fiorentina. Si le profil offensif et technique de l'Espagnol semblait séduisant au départ, ses errements défensifs inquiètent du côté de Marseille. C'est notamment le cas de Manuel Amoros qui n'a pas hésité à remettre en question les qualités purement défensives du joueur de 23 ans.

« Offensivement, je pourrais dire qu’il est peut-être meilleur que tout ce qu’on a. Mais défensivement, je préférais Bouna Sarr. Il n’est pas bon en défense et Sarr n’était pas une assurance tous risques. Il anticipe trop offensivement. Si Sampaoli le met au milieu avec moins de contraintes défensives, il va apporter énormément. Mais là, dans ce schéma à quatre défenseurs, il a trop de lacunes » a déclaré l'ancien marseillais sur le plateau du Football Club de Marseille. Reste à savoir si Jorge Sampaoli, adepte du jeu offensif, parviendra à exploiter le plein potentiel de Pol Lirola qui possède de bonnes qualités de contre-attaquant. S'il souhaite poursuivre son aventure sur la Canebière, le défenseur serait en tout cas bien inspiré de retrouver son meilleur niveau. En effet, compte tenu de la situation économique de l'OM, l'option d'achat de 12 millions d'euros ne sera levée qu'en cas de performances jugées à la hauteur de l'investissement.