OM : Lihadji joue avec le feu, ça va faire un heureux

OM : Lihadji joue avec le feu, ça va faire un heureux

Photo Icon Sport

Décrit comme la pépite n°1 du centre de formation de l’Olympique de Marseille, Isaac Lihadji n’a toujours pas signé son premier contrat professionnel en faveur du club phocéen.

En agissant ainsi, l’ailier droit de 17 ans risque de se mettre les supporters à dos, mais également de voir d’autres jeunes lui passer devant dans la hiérarchie des attaquants à Marseille. Marley Aké a par exemple la cote auprès d’André Villas-Boas. Du haut de ses 18 ans, le natif de Béziers est apprécié par le technicien portugais et par le staff olympien. Systématiquement convoqué dans le groupe, il a d’ailleurs tout pour devenir un très bon attaquant axial de l’OM dans les prochaines semaines selon Sébastien Pérez, membre de la cellule de recrutement marseillaise.

Marley Aké, le futur n°9 de l'OM ?

« On l’a vu, repéré et recruté quand il évoluait sur le côté gauche, mais quand on voit la qualité de ses appels de balle, c’est vrai qu’il a un potentiel intéressant pour jouer dans l’axe. Et « AVB » l’a immédiatement vu » a indiqué à La Provence le recruteur de l’Olympique de Marseille, pour qui Marley Aké a de grandes chances de gagner du temps de jeu au cours de la saison en Provence. Et si Aké venait à faire son trou, Isaac Lihadji pourrait le regretter, lui qui était clairement devant lors de la pré-saison, mais qui tergiverse au moment de signer son premier contrat professionnel et qui serait courtisé par les plus grands clubs européens.