OM : Igor Tudor fait du cinéma, il passe aux aveux

OM : Igor Tudor fait du cinéma, il passe aux aveux

Icon Sport

Mardi soir, Igor Tudor a été l’acteur principal de l’avant-match mouvementé de l’OM contre le Sporting Portugal en Ligue des Champions.

Initialement prévu à 18h45, le match de Ligue des Champions entre l’Olympique de Marseille et le Sporting Portugal a été repoussé à 18h55 en raison du retard pris par le bus des Portugais dans les embouteillages pour se rendre au stade. Tandis que les joueurs de l’OM étaient prêts à entrer sur le terrain, dans le couloir du Vélodrome peu avant 18h55, les joueurs du Sporting manquaient toutefois à l’appel. Une scène qui a provoqué la furie d’Igor Tudor, lequel s’en est pris au staff et aux joueurs du Sporting Portugal ainsi qu’à l’arbitre de la rencontre. Les caméras de Canal + ont capté la scène et assurément, cela devait bouillir sous le crâne de l’entraîneur croate de l’OM. Mais en conférence de presse après le large succès de Marseille, Igor Tudor a reconnu qu’il en avait (un peu) rajouté.

La colère de Tudor avant le match, du fake ?

« Cela peut arriver à tout le monde d’être en retard, ce n’est pas un problème, c’est légitime. Le problème c’est que le délégué nous a dit qu’on allait débuter à 18h55. Donc on a fait tout le programme d’échauffement pour être prêt à 18h55, mais ce n’est qu’une fois sur le terrain qu’on nous a prévenus que c’était finalement à 19h. Or, arrivé à 19h, nous étions prêts dans le tunnel, mais eux n’étaient toujours pas sortis du vestiaire. Quand le match a commencé, vu qu’on avait attendu 10 minutes, on s’était refroidi, et ça nous a fait défaut parce qu’eux au contraire étaient chauds. Après je l’admets, je me suis énervé un peu exprès pour les bouger car je voyais mes joueurs commençaient à être froids. Je n’étais pas énervé par rapport au retard du Sporting, mais par rapport à la décision du délégué de nous dire 18h55 puis 19h. Si tu prends une décision, il faut la respecter. Ou sinon c’est une décision stupide, surtout que ça va à l’encontre de mon équipe » a lancé Igor Tudor, qui a reconnu qu’il en avait rajouté tel un acteur de cinéma afin de booster ses joueurs. Mais qui était tout de même très énervé par la gestion de l’avant-match de la part de l’UEFA.