OM : Gerson à Marseille, le coup du chantage !

OM : Gerson à Marseille, le coup du chantage !

La venue de Gerson à l'Olympique de Marseille semble traîner en longueur, et c'est du côté de Flamengo que les choses sont compliquées. Pablo Longoria doit rester patient.

Négocier avec les clubs brésiliens n’est jamais chose simple, et du côté de l’Olympique de Marseille on le sait bien. Alors, quand à la demande de Jorge Sampaoli Pablo Longoria s’est attaqué au dossier Gerson, le dirigeant de l’OM savaient qu’il faudrait être malins et surtout patients avant de parvenir à un accord avec Flamengo. Et cela se confirme puisque les jours passent et les négociations n’avancent plus, le club de Rio étant visiblement décidé à attendre pour savoir si d’autres clubs européens veulent éventuellement entrer dans l’opération Gerson, ce qui n’est pas le cas pour l’instant. Du côté de Globo Esporte, on affirme que ces dernières heures, et en réponse à une nouvelle offre de l’Olympique de Marseille, les dirigeants brésiliens ont fait parvenir à Longoria une contre-proposition revue à la hausse. Dans un premier temps, on s’orientait vers un accord pour le transfert du milieu de terrain autour de 25ME plus des bonus à hauteur de 5ME, des primes liées à la fois aux performances de Gerson, mais également à celle de l’OM.

Cependant, ces dernières heures, Flamengo aurait haussé ses exigences, en jouant sur le pourcentage en cas de revente de Gerson par l’Olympique de Marseille. Du côté du club brésilien, et même si le joueur traîne les pieds, on a décidé qu’il serait dans le groupe pour le match de ce dimanche contre Palmeiras pour l’ouverture du championnat du Brésil au Maracana. De quoi évidemment mettre un peu plus de pression sur Pablo Longoria et l’OM, alors même que Gerson ne masque plus son désir de vite en finir avec cette situation. Du côté de la cité phocéenne, on reste zen, car c’est une évidence, on ne se bouscule pas autour de l’ancien joueur de la Roma et de la Fiorentina. Dans ce bras de fer à distance, le temps joue en faveur de Marseille, et le coup de pression mis par Flamengo n'est pas du genre à impressionner Longoria.