OM : Eyraud jaloux du business plan de Rennes, c'est fou

OM : Eyraud jaloux du business plan de Rennes, c'est fou

Photo Icon Sport

Déficitaire depuis plusieurs saisons, l’Olympique de Marseille ne réalisera pas de grande folie sur le marché des transferts cet été.

En effet, le club phocéen privilégiera des pistes peu onéreuses, à l’image de ce qui a été fait avec Pape Gueye, libre de tout contrat. S’il n’a pas prévu de faire des folies, Frank McCourt doit tout de même sortir 20 ME de sa poche afin d’assurer le passage de l’OM sans trembler devant la DNCG. Mais à l’avenir, l’homme d’affaires américain aimerait que le club s’auto-finance, comme c’est par exemple le cas à Rennes. Sur le plateau du Mercatalk du Phocéen, le consultant Stéphane Brenguier a d’ailleurs indiqué que le modèle breton était extrêmement apprécié et faisait presque des jaloux dans les bureaux du centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus.

« Les 20 ME que Frank McCourt va remettre dans les caisses, c’est afin de passer sans trop d’encombre le problème de la DNCG. Evidemment, ces 20 ME ne serviront pas au mercato. La seule chance d’avoir un mercato de qualité Ligue des Champions, c’est de vendre beaucoup de joueurs pour très cher afin de pouvoir ensuite se recentrer sur des bonnes affaires payantes. C’est ce que fait Rennes en ce moment avec Florian Maurice, qui ne s’intéresse qu’à des joueurs à 10/15 ME avec un gros potentiel. C’est ce vers quoi on devrait tendre à l’avenir. Un joueur comme Ismaïla Sarr qui est passé à Rennes, c’est ce genre de joueur qu’il faudrait viser aujourd’hui » a expliqué le journaliste, pour qui l’objectif de Jacques-Henri Eyraud est clairement de faire de Marseille un club qui vend très cher ses jeunes joueurs à fort potentiel afin de pouvoir réinvestir sereinement au mercato. Comme c’est actuellement le cas de Rennes, qui vient de poser 12 ME sur la table pour s’offrir Martin Terrier.