OM : Ajroudi n'achètera pas Marseille, une sale accusation

OM : Ajroudi n'achètera pas Marseille, une sale accusation

Photo DR

Le dossier du rachat de l'Olympique de Marseille par Mohamed Ajroudi et Mourad Boudjellal suscite bien des commentaires.

Il faut bien l’avouer, il y a encore trois semaines, pas grand monde ne connaissait Mohamed Ajroudi. Mais depuis qu’il s’est dévoilé comme étant candidat au rachat de l’Olympique de Marseille, l’homme d’affaires franco-tunisien est au cœur de toutes les attentions. Pour l’instant, de l’aveu même de la banque d’affaires qui gère ce dossier, aucune offre n’a été envoyée à Frank McCourt, l’opération en étant encore au stade de « projet » comme l’a précisé le patron de Wingate. Tout cela fait monter la pression sur le duo composé de Mohamed Ajroudi et Mourad Boudjellal. Car si ce dernier est connu en France et a prouvé son sens des affaires, il en va autrement d’Ajroudi. Et certains témoignages commencent à faire douter de sa réelle intention et même de sa capacité à parvenir à un rachat de l’OM. Dans son dernier numéro, Marianne a mené une longue enquête sur Mohamed Ajroudi et cela glace clairement l’ambiance.

Pour l’hebdomadaire d’investigation, Mohamed Ajroudi n’a pas les moyens de ses ambitions, et cela n’est pas la première fois qu’il se comporte ainsi. « Quand il avance sur un coup, Ajroudi applique la technique de l'effet de levier : beaucoup d'effets d'annonce pour polariser l'attention, la garder maintenue sur soi le plus longtemps possible, avant d'appliquer la stratégie de l'échec, comme il le fera avec l'OM. Être sûr de perdre, et reporter la faute sur le camp d'en face en passant pour le bon samaritain à qui on a mis des bâtons dans les roues », a confié une personnalité du monde de la culture fin connaisseur du personnage. De même Marianne raconte que si Mohamed Ajroudi se dit proche de Gérard Depardieu, et a posé pour une photo avec lui, c’est qu’il a proposé à l’acteur un rôle dans un film qu’il produirait. Après un voyage en Tunisie, la star française a tout de même demandé à Ajroudi des garanties sur le sérieux du projet, d’autant que ce dernier lui expliquait qu’il pouvait lui faire rencontrer le Prince Mohamed Ben Salmane Finalement, rien ne se fera et Gérard Depardieu tournera le dos à l'homme d'affaires franco-tunisien.

Et lorsque l’on évoque les rendez-vous de ces dernières semaines avec la presse au Georges V à Paris, palace possédé par l’Arabie Saoudite, un ancien proche de Mohamed Ajroudi ricane : « En réalité, il a sans doute un sponsor saoudien, mais ses fonds ne lui permettent que des avantages en nature, de quoi se mettre en scène au bar du Georges V. » Pas de quoi rassurer les supporters de l'Olympique de Marseille.