OM : 12ME pour Milik, Séville débarque à Marseille

OM : 12ME pour Milik, Séville débarque à Marseille

La situation contractuelle d'Arkadiusz Milik à l'Olympique de Marseille n'a pas échappé à plusieurs clubs européens. Et à l'initiative de Monchi, Séville est déjà prêt à bondir sur l'attaquant polonais.

Ce samedi, le quotidien sportif andalou Estadio Deportivo fait sa Une avec une photo d’Arkadiusz Milik mais sous le maillot du Napoli et pas celui de l’Olympique de Marseille, avec un titre clair et net « Bonne affaire, Milik à 12 kilos », autrement dit, le prix de la clause fixée pour éventuellement pouvoir recruter l’attaquant polonais, à savoir 12ME, est jugé comme un tarif discount. Et cela l’a n’a pas échappé à Monchi, qui est généralement très habile lorsqu’il s’agit de recruter des jeunes talents, mais aussi lorsqu’il faut négocier la signature de footballeurs dont la valeur est considérée, par lui, comme en-dessous de leur réel tarif. Et ce serait le cas concernant Arkadiusz Milik, qui a quitté Naples pour rejoindre l’OM lors du dernier mercato d’hiver. Car avant de dire oui à Jacques-Henri Eyraud et Pablo Longoria, l’attaquant du Napoli a pris soin de faire figurer une clause libératoire de 12ME. 

Jorge Sampaoli l’a reconnu vendredi en conférence de presse, la situation d’Arkadiusz Milik n’est pas évidente et l’entraîneur de l’OM s’est bien gardé de dire que l’attaquant serait toujours là la saison prochaine, même si de son côté il l’espère. Du côté de Séville, on est convaincu que ce transfert au mercato d'été 2021 est possible et pour cela on a ressorti une ancienne déclaration signée Milik qui va évidemment dans le sens du club espagnol. « Séville est une grand club qui joue dans une compétition fantastique. Je ne cache pas que la Ligue espagnole est mon option préférée », avait notamment celui était encore à l’Ajax Amsterdam. Autrement dit, outre la Juventus, dont le nom revient sans cesse dans ce dossier, le Séville FC semble proche d’entrer dans la danse pour le joueur de l’Olympique de Marseille, lequel pourrait bien quitter l’OM sans même avoir eu l’occasion de jouer une seule fois devant le bouillant public du Vélodrome.