OL-OM : Ce coup de pression marseillais jugé intolérable

OL-OM : Ce coup de pression marseillais jugé intolérable

Icon Sport

Le 8 décembre dernier, Jacques Cardoze ne mâchait pas ses mots pour dézinguer la commission de discipline de la LFP.

Ce soir-là, les membres de la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel statuaient sur les sanctions à l'encontre de l’Olympique Lyonnais après les incidents survenus lors du match OL-OM. Et avant même de connaitre les décisions de la commission de discipline de la LFP, le directeur de la communication de l’Olympique de Marseille, Jacques Cardoze, avait crié au scandale. L’état-major de l’OM ne comprenait pas comment les débats avaient pu se tenir sans que le club phocéen ne soit invité à y participer. Deux semaines plus tard et après avoir pris du recul sur la situation, le Conseil National de l’Ethique a réagi aux propos tenus par Jacques Cardoze. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la FFF n’a pas digéré cette virulente attaque du dirigeant marseillais contre les instances du football français.

Jacques Cardoze a dépassé les bornes 

« Le Conseil National de l’Éthique condamne fermement les propos tenus par M. Jacques CARDOZE, directeur de la communication de l'Olympique de Marseille, le 8 décembre 2021, devant le siège de la Ligue de Football Professionnel, à l'occasion de la réunion de la Commission de Discipline appelée à statuer sur les incidents survenus lors de la rencontre opposant l'Olympique Lyonnais à l'Olympique de Marseille. Une telle déclaration est inadmissible et irresponsable. Il n'est pas acceptable de venir devant les médias au siège de la LFP sans y être convié, pour mettre la « pression » sur ses juges, tenter de discréditer des instances sans connaître les fonctionnements et verser dans un tel populisme. La commission de discipline de la LFP est parfaitement légitime et indépendante, composée de personnes intègres et soucieuses de l'application de la règle de droit. Le procédé employé est d'autant plus inadapté que la décision n'était pas encore connue ; il eut été intéressant ultérieurement d'entendre M. Cardoze s'exprimer sur une décision conforme à ses souhaits » a publié Patrick Anton, président du Conseil National de l’Ethique, sur le site officiel de la Fédération Française de Football. Un tir à boulet rouge qui ne manquera pas de faire réagir dans les hautes sphères de l’Olympique de Marseille…