Malinovskyi à l'OM, l'offre tombe, la réponse aussi !

Malinovskyi à l'OM, l'offre tombe, la réponse aussi !

Icon Sport

Si l'OM se prépare à quelques départs cet hiver au mercato, le club phocéen reste aussi à l'affût dans certains dossiers concernant des arrivées. Pablo Longoria ne lâche pas Ruslan Malinovskyi. 

L'OM a parfaitement repris le chemin de la Ligue 1 ce jeudi soir en pulvérisant Toulouse au Stade Vélodrome. Une belle victoire 6 buts à 1, de bon augure pour la suite du championnat, alors que les Phocéens sont désormais troisièmes au classement. Cependant, le mercato hivernal qui se profile est celui de tous les dangers pour l'OM. En effet, Pablo Longoria sait qu'il va devoir vendre afin de renflouer des caisses bancales. Mais le président espagnol va également devoir compenser les départs ou du moins, ne pas affaiblir l'effectif d'Igor Tudor, qui aura besoin de joueurs de qualité pour espérer terminer sur le podium en fin de saison. Une piste de longue date refait parler ces dernières heures : Ruslan Malinovskyi. 

Malinovskyi, le coup dur pour l'OM 

La pépite ukrainienne de l'Atalanta sera en fin de contrat en juin prochain avec le club italien. Mais l'OM ne veut pas attendre si longtemps pour recruter le joueur de 29 ans. Selon les informations de Tuttomercatoweb, les Phocéens sont récemment passés à l'action pour tenter de récupérer Malinovskyi. Une offre de prêt a même été faite et semblait convenir à tout le monde. Finalement, Bergame veut un transfert sec afin de récolter une petite somme avant la fin de contrat de son joueur. Le média italien précise que l'offre de l'OM a donc été refusée. Cependant, les portes restent ouvertes si Marseille voulait proposer un transfert sec avec une indemnité autour des... 20 millions d'euros. Un montant qui parait inabordable pour les finances phocéennes, sauf si des départs importants avaient lieu dans les prochains jours. Un coup dur en tout cas pour l'OM dans le dossier Malinovskyi et qui confirme une tendance, la direction olympienne visera surtout des prêts dans les prochaines semaines.