L'OM est plus fort que les stars, prend ça le PSG !

L'OM est plus fort que les stars, prend ça le PSG !

Icon Sport

L'OM a écrasé Angers chez lui 3-0 vendredi soir. Une victoire impressionnante sur le plan comptable surtout au vu de la composition. Igor Tudor avait quasiment aligné une équipe B en Anjou. De quoi fantasmer sur la qualité du groupe à la disposition du Croate.

Avec 23 points sur 27 possibles, l'OM a un vrai rythme de champion. Depuis le début de saison, la formation olympienne semble intraitable en Ligue 1, affichant une maîtrise collective impressionnante. S'il est trop tôt pour imaginer les Marseillais concurrencer le PSG dans l'obtention du titre national, force est de constater que Marseille est au-dessus de bien d'autres clubs de Ligue 1. C'était encore visible vendredi à Angers. Face à une équipe pas toujours facile à manœuvrer, l'OM l'a emporté 3-0 sans forcer mais surtout sans aligner la meilleure équipe possible. 

L'OM ne dépend plus d'un joueur en particulier

Face au SCO, les Marseillais ont pu se passer d'Alexis Sanchez et Eric Bailly, laissant Under, Rongier ou Harit sur le banc au coup d'envoi. Une preuve de la qualité du noyau marseillais qui semble très homogène et qui ne dépend pas d'un joueur en particulier pour performer. Une situation nouvelle comme le développe le Phocéen. Le média local rappelle que l'OM a souvent compté sur un joueur ces dernières saisons. C'était Payet depuis trois ans, Thauvin avant lui ou encore Gignac du temps de Baup et Bielsa. 

Un constat aux oubliettes cette saison avec un effectif complet sur toutes les lignes. En défense, Igor Tudor a l'embarras du choix pour l'axe central avec Bailly, Mbemba, Gigot ou encore Balerdi. Même chose au milieu avec Veretout, Guendouzi et Rongier. En attaque, il y a aussi de quoi faire avec Luis Suarez, Bamba Dieng et bien sûr Alexis Sanchez. Si Tudor a souvent changé les noms dans son onze de départ, l'OM n'en a jamais payé la note en Ligue 1 avec le meilleur bilan depuis 1990-1991. De quoi souligner tout le travail en amont de Pablo Longoria sur le recrutement, bien valorisé par ces très beaux résultats.