OL-LOSC : Le « RudiGarciaco » ne fera plaisir à personne

OL-LOSC : Le « RudiGarciaco » ne fera plaisir à personne

C'est le match au sommet de la 34e journée de Ligue1, Lyon reçoit Lille dimanche soir au Groupama Stadieum. Malheur au vaincu...si vainqueur il y a.

Les journées passent et le championnat de Ligue 1 version 2020-2021 est toujours aussi dingue, Lille, Paris, Monaco et Lyon étant décidés à ne rien lâcher. Mais ce dimanche, un choc pourrait évidemment marquer un énorme tournant, puisque l’OL recevra le LOSC. C’est une évidence, si le vainqueur de cette rencontre n’aura pas le certitude d’être champion, la formation qui s’inclinera risque de le payer au prix fort. Mais pour Florian Gazan, compte tenu des récentes performances des deux formations, il y a clairement de grandes chances que ce Lyon-Lille se termine par un score de parité. Un résultat qui comme le constate le consultant football de RTL ne fera ni l’affaire de l’Olympique Lyonnais, ni l’affaire de Lille. Pourtant, les signaux vont tous dans le même sens.

« Je parie que ce OL-LOSC se finira sur un nul qui n’arrangera personne. Sur les dix derniers matchs entre les deux équipes, une fois sur deux ça s’est soldé par un match nul. Tiens, le dernier date du 1er novembre 2020, le score ? 1-1. Si l’on s’en tient à l’état de forme des deux équipes qui vont participer à ce « RudiGarciaco », l’OL reste sur une série de résultats mitigés, notamment une victoire poussive le week-end dernier à Nantes, une formation qui flirte avec la relégation et qui pourrait conclure comme dirait Jean-Claude Duss. Lyon, irrésistible cet automne, est actuellement 4e, la place du con, celui con con qu’on ne verra pas la Ligue des champions la saison prochaine si on en reste là (…) Quand aux Lillois, ils commencent "à avoir les pieds Parkinson » : ça tremblote à l’idée d’être champion, la fameuse peur de gagner (…) Défaite à domicile contre Nîmes (1-2), victoire pas méritée à Metz (0-2) et nul le week-end dernier contre Montpellier (1-1) après avoir été mené. Ça tient à un cheveu de Jean Castex, mais ça tient et le LOSC reste l’équipe qui a le moins perdu cette saison, trois petites défaites. Voilà pourquoi entre un Lyon fébrile et un Lille flippé, je vois un nul. Un point chacun, pas de jaloux... et une mauvaise opération car Monaco se déplace à Angers et le PSG à Metz, deux équipes qui n’ont plus rien à jouer cette saison. Il y a donc de fortes chances qu’avant ce Lyon-Lille, Paris et Monaco aient pris trois points et leur soient passés devant », prévient Florian Gazan.