Lille : Le clan Bielsa poursuit sa contre-attaque sur Twitter

Lille : Le clan Bielsa poursuit sa contre-attaque sur Twitter

Photo Icon Sport

Victime des mauvais résultats de Lille en début de saison, Marcelo Bielsa a été suspendu de ses fonctions d’entraîneur.

Le LOSC a effectivement entamé une procédure de licenciement, en espérant éviter de verser les 14 M€ d’indemnité. Pour cela, le club nordiste tente de prouver que l’Argentin a commis au moins une faute grave durant son passage sur le banc des Dogues. Reste à savoir quels sont les arguments de la direction contre le technicien, qui a déjà saisi la LFP pour contester la résiliation de son contrat.

En tout cas, les reproches cités dans la presse concernent le mercato estival, durant lequel Bielsa aurait refusé les signatures de bons joueurs comme Wilfried Bony et le Français Eliaquim Mangala. Ou la gestion de son vestiaire dont certains éléments se plaindraient de ses méthodes. Du coup, le clan d’El Loco a réagi par l’intermédiaire de son traducteur Salim Lamrani.

L’exemple Bony

Sur Twitter, ce dernier a détruit ces arguments en utilisant des déclarations du technicien et des joueurs lillois. « Affirmation : "Marcelo Bielsa ne voulait pas de Bony". Réalité : Bielsa : "Bony m'avait été proposé le dernier jour. J'étais d'accord. Mais il était déjà à Swansea et avait choisi d'y être transféré" », a défendu le traducteur. Autant dire que Bielsa ne se laisse pas faire.