Lionel Messi à Bordeaux, le marché noir écoeure les fans !

Lionel Messi à Bordeaux, le marché noir écoeure les fans !

Il faudra attendre le 7 novembre prochain pour voir le Paris Saint-Germain débarquer à Bordeaux, mais le stade des Girondins est déjà comble. Et la présence supposée de Lionel Messi fait exploser le prix des tickets.

 Mauricio Pochettino va désormais devoir prévoir dans sa composition du groupe parisien que lorsque le PSG se déplace, il faut que Lionel Messi soit là. Car c’est une évidence, les stades où le Paris Saint-Germain jouera cette saison seront non seulement combles, mais en plus il fera l’objet d’un vaste marché noir. A Reims, pour la première sortie de la Pulga sous le maillot parisien, certains spectateurs ont déboursé jusqu’à 1.000 euros. Et tandis que le sextuple Ballon d’Or n’a pas encore joué au Parc des Princes avec Neymar et Mbappé, on apprend que cela s’emballe déjà du côté de Bordeaux. Ainsi alors que la rencontre entre les Girondins et le PSG n’aura lieu que dans deux mois, le 7 novembre précisément, le club au scapulaire avait décidé d’accorder la priorité à ses abonnés pour acheter des places pour ce match de gala. Résultat, Sud-Ouest annonce que les 42.000 sièges du Matmut Atlantique seront occupés.

Et même si en vendant ces places à ses abonnés, Bordeaux pensait que cela allait calmer les choses, la réalité des faits est là. Depuis quelques heures, des tickets sont en vente sur différentes plateformes à des prix qui dépassent et de loin celui indiqué sur les billets, avec par exemple des tickets « low cost » à 250 euros. De quoi écœurer les Ultramarines. « Elle était pourtant excellente, cette initiative du club, puisqu'elle devait permettre à un maximum de supporters des Girondins d'assister à Bordeaux-Paris.La spéculation en cours - fait d'une infime minorité -  est à vomir.Cela doit cesser immédiatement ! Et nous ne parlons même pas des problèmes sécuritaires que cette pratique indigne va inévitablement générer », s’indignent les supporters bordelais. De son côté, les dirigeants girondins vont tenter de trouver des solutions pour empêcher ces ventes et faire punir les coupables.