France : Remonté, Rothen dénonce un Evra-bashing

France : Remonté, Rothen dénonce un Evra-bashing

Photo Icon Sport

Catastrophique lors de l'entrée en lice de l'équipe de France contre la Roumanie (2-1) vendredi, Patrice Evra a réalisé une prestation plus convaincante face à l'Albanie (2-0) mercredi.

Ce qui n'empêche pas la plupart des observateurs de pointer du doigt ses oublis défensifs, quitte à passer sous silence ses nombreux duels gagnés au Vélodrome. De quoi agacer Jérôme Rothen, qui ne comprend pas les critiques que subit son ancien coéquipier à l'AS Monaco.

« En première période, dans cette mascarade, Patrice Evra a montré l'exemple au niveau des duels parce qu'il les a quasiment tous gagnés. Il était là dans l'intensité. Evra n'est pas un mur, les joueurs sont capables de centrer même s'il y a un arrière-gauche. Au niveau de l'état d'esprit, il était là. Il avait plus de gaz qu'au premier match. Au premier match, on pouvait tout lui reprocher parce qu'il avait tout perdu », a souligné l'ex-Parisien sur RMC.

« Ils ne l'aimeront jamais »

« En deuxième période (contre l'Albanie, ndlr), il a été très haut, il intercepté des ballons et en plus il a fait des centres dangereux dont un sur Giroud qui met une tête sur le poteau, a rappelé Rothen. Les gens qui ne l'aiment pas techniquement, tactiquement ou qui n'aiment pas sa gueule, ils ne l'aimeront pas ce soir après son match. Et ils ne l'aimeront jamais. » Il est vrai que le latéral gauche de la Juventus Turin n'a pas trop la cote dans l'Hexagone depuis l'épisode Knysna en 2010, lorsqu'il était capitaine des Bleus.