Euro 2016 : Pour Anigo, la France a perdu et c'est ce qu'on retiendra

Euro 2016 : Pour Anigo, la France a perdu et c'est ce qu'on retiendra

Photo Icon Sport

La défaite en finale de l’Euro 2016 va plonger cette équipe de France dans l’oubli, mais celle-ci pourrait bien servir de point de départ pour une belle aventure à la Coupe du Monde 2018, selon José Anigo.

Après avoir sèchement battu l’Islande en quart (5-2) et renversé les champions du monde allemands en demi (2-0), l’équipe de France se présentait en finale de son Euro 2016 avec le statut de favori. Mais c’est finalement le Portugal qui s’est adjugé le trophée au Stade de France (1-0 ap). Une terrible désillusion pour les Bleus, qui malgré leur joli parcours à domicile vont tomber dans l’oubli à cause de leur défaite... C’est en tout cas l’avis de José Anigo.

« Aujourd’hui, on peut dire ce qu’on veut, oui, on a été en finale, mais ne pas la gagner, c’est comme si vous n’aviez rien fait. On ne retient que le vainqueur. Je le sais par expérience... Quand tu perds en finale, tu pars aux oubliettes. D’ailleurs, dans le futur, peut-être qu’on ne se souviendra pas de l’Euro moyen des Portugais. Encore une fois, une finale ne se joue pas, ça se gagne. Ça doit servir de leçon. Oui, on a de l’ambition, mais dans deux ans, il faudra hausser le niveau pour la Coupe du Monde. Vivement 2018, qu’on se régale encore ! », a déclaré, sur France Football, l’ancien dirigeant de l’OM, qui estime donc que ce groupe France doit se servir de cet échec à l’Euro 2016 pour aller le plus loin possible à la prochaine Coupe du Monde.