PSG-Barça : Neymar, joker parisien en cas de panique ?

PSG-Barça : Neymar, joker parisien en cas de panique ?

Neymar a repris l'entraînement collectif avec le Paris Saint-Germain dimanche. Reste à savoir si Mauricio Pochettino en fera un titulaire contre le Barça mercredi au Parc des Princes.

Neymar se faisait une fête d’affronter le FC Barcelone de son ami Lionel Messi en 8e de finale de la Ligue des champions, mais une vilaine blessure contre Caen, à quelques jours du match aller, l’a privé du déplacement au Camp Nou. Alors que le joueur brésilien semblait out pour le retour, ce mercredi au Parc des Princes, le staff médical du Paris Saint-Germain a fait des miracles, et Neymar, absent contre Brest en Coupe de France, a participé dimanche à l’entraînement collectif comme si de rien n’était. Autrement dit, Mauricio Pochettino pourra faire appel à l’ancien joueur du Barça s’il le souhaite. Pour Didier Roustan, si l’entraîneur argentin du PSG sait qu’il a Neymar sur son banc, nul besoin d'obligatoirement titulariser ce dernier

Neymar si cela tourne mal pour Paris

L’idée est plutôt de faire entrer Neymar en jeu si les choses tournaient au vinaigre pour le Paris Saint-Germain contre le FC Barcelone. « Tu ne vas pas prendre de risques avec Neymar après un match aller que tu as gagné 4-1 à l’extérieur. A priori, tout se passe bien pour le PSG. A la limite, si cela tourne bizarrement tu peux le faire entrer en jeu comme le Barça avait fait entrer Lionel Messi alors que Javier Pastore avait ouvert la marque au Camp Nou en 2013 et que ça ne sentait pas bon pour le FC Barcelone. Et même s’il n’y a pas de danger, tu le fais quand même entrer vers la fin. Sans Neymar il y a quand même du matos au Paris Saint-Germain. Les joueurs vont aborder ce match comme des fous furieux. L’erreur qui avait été commise contre Manchester United il y a deux ans, c’était d’avoir pris le match à la légère », explique le journaliste. A cette occasion, Mauricio Pochettino pourrait aussi montrer à son vestiaire que le patron au PSG c’est lui et que ce ne sont pas les stars qui décident pour lui.