OL : Traumatisé par Besiktas, Lyon empêche l’envahissement portugais

OL : Traumatisé par Besiktas, Lyon empêche l’envahissement portugais

Photo Icon Sport

Ce quart de finale aller d’Europa League contre Besiktas (2-1) en avril 2017, l’Olympique Lyonnais ne l’a pas oublié.

Et pour cause, de nombreux supporters turcs avaient rempli le Groupama Stadium et donné l’impression aux locaux d’évoluer à l’extérieur. Un épisode qui avait agacé le club rhodanien et son président Jean-Michel Aulas, lequel avait promis de ne plus commettre cette erreur. Résultat, alors que les fans de Benfica espèrent sûrement venir en masse lors du match de la phase de groupes de la Ligue des Champions, l’OL a pris des mesures confirmées au média 20 Minutes.

La marée portugaise évitée

« Nous sommes vigilants par rapport à ce match du Benfica mais nous sommes moins inquiets que si nous avions affronté Galatasaray. Là, des mesures plus draconiennes auraient été prises », a prévenu le stadium manager du club Xavier Pierrot, fier d’avoir ouvert la vente du pack 3 matchs (contre le Zénith, Benfica et Leipzig) avant le tirage au sort. Une décision efficace puisque Lyon a déjà vendu 32 000 packs ! Et le nombre devrait grimper puisque la commercialisation au grand public n’a débuté que depuis mercredi.

Bien sûr, les fans portugais, nombreux sur le sol français, auront toujours la possibilité d’acheter des places uniquement pour la rencontre qui les intéresse. D’où l’appel de Xavier Pierrot : « Aux supporters lyonnais de se mobiliser au mieux », a lancé le dirigeant, qui admet que « beaucoup de nos abonnés auront le cœur qui balance le 5 novembre car le Benfica est le club de leurs origines. »