LdC : Tottenham boute l'OM hors d'Europe !

LdC : Tottenham boute l'OM hors d'Europe !

Icon Sport

Ligue des champions, groupe D, 6e journée

Orange Vélodrome

OM-Tottenham 1-2

Buts : Mbemba (45e+2) pour l’OM ; Lenglet (54e), Hojbjerg (90e+5) pour Tottenham

Battu à domicile par Tottenham 1-2, l'OM a tout perdu :  la Ligue des champions ainsi que la Ligue Europa. Que de regrets pour les Marseillais ! 

Dernier du groupe au coup d'envoi, l'OM n'avait pas le choix : gagner pour continuer l'aventure en Ligue des champions. Une consigne bien comprise par des Marseillais très solides en première période. Les Phocéens étouffaient Tottenham dans l'entrejeu et se créaient les meilleures situations. Sanchez venait tester les réflexes de Lloris en angle fermé (19e) avant une tentative plus puissante et dangereuse de Veretout (33e), bien détournée par le portier des Bleus. La seule mauvaise nouvelle était la blessure de Bailly (8e) compensée par la sortie sur blessure de Son (24e) après un duel aérien avec Mbemba. Le Congolais est fort dans les airs, il le montrait de bien meilleure manière avant le repos. Il catapultait du crâne un centre de Veretout pour tromper Lloris et placer l'OM en tête. 

Une avance que les Marseillais n'allaient pas conserver bien longtemps après le retour des vestiaires. Sur un bon coup-franc de Perisic, Lenglet se jouait du marquage de Rongier pour placer une tête victorieuse. Marseille semblait accuser le coup de ce but et se faisait un peu éteindre par les Spurs. Sur un centre d'Emerson Royal, l'OM était même proche de la catastrophe avec un ballon relâché par Lopez mais Kane n'arrivait pas à bien reprendre le ballon. Hojbjerg envoyait lui un missile sur le barre de Pau Lopez (81e). Après cela, l'OM jetait ses dernières forces dans la bataille et se créait les occasions. Sanchez voyait sa frappe contrée de justesse par Perisic (82e) quand Kolasinac seul au deuxième poteau mettait sa tête à côté (87e). Pire, alors que l'OM tenait la Ligue Europa avec la défaite du Sporting, Hojbjerg concluait un contre assassin pour offrir le succès aux siens et placer l'OM au dernier rang final.