Juve : Cristiano Ronaldo se fiche de la Serie A, place aux choses sérieuses

Juve : Cristiano Ronaldo se fiche de la Serie A, place aux choses sérieuses

Photo Icon Sport

Au moment de choisir son favori en Ligue des Champions, Jürgen Klopp n’a pas hésité une seule seconde.

Le manager de Liverpool a immédiatement nommé la Juventus Turin, « l'équipe à battre si vous voulez gagner le trophée. » Car en plus de sa légendaire solidité, la Vieille Dame possède un nouvel atout susceptible de faire la différence. On parle évidemment de son attaquant Cristiano Ronaldo, très souvent décisif dans les grands rendez-vous européens. Spécialiste du foot italien, Simone Rovera ne dira pas le contraire, lui qui assure que le Portugais attend la phase éliminatoire pour briller.

Higuain suffisait pour la Serie A mais…

« C’est la raison pour laquelle Cristiano Ronaldo est venu à la Juventus de Turin, ce n’est pas pour marquer 11 buts en Série A, ce n’est pas pour faire gagner le championnat plus vite, ça c’était un peu l’histoire d’Higuain, a commenté le consultant de RMC. Quand ce dernier arrive de Naples pour 90 millions d’euros, c’était le meilleur joueur du club, tu le prends, tu le mets dans ton équipe et tu gagnes plus vite le championnat tout en essayant d’aller le plus loin possible en Ligue des Champions. Ils sont allés loin, jusqu’en finale, mais ils ne l’ont pas gagnée. »

« Cristiano, c’est l’homme pour les grandes affiches, pour les gros matchs. Il n’a pas été à l’heure, il n’a pas été présent, décisif dans la première partie de saison en Ligue des Champions parce que oui, il a fait une passe décisive, il a marqué un but face à Manchester United mais un seul but en phase de poule, c’est bien trop peu pour lui », a estimé Rovera, qui s’attend à une réaction de l’ancien Merengue en huitièmes de finale de la C1, qui plus est contre sa proie favorite.

Le cauchemar de l’Atlético

« L’Atlético, c’est un adversaire qu’il aime bien, face à qui il a marqué plein de buts (22 en 31 matchs), a-t-il rappelé. Et en même temps c’est un adversaire très compliqué face auquel il faut, au-delà des efforts de l’équipe, de l’individualité, du génie, de la force physique, de la classe d’un joueur qui a gagné cinq fois le Ballon d’Or pour pouvoir les battre. Je ne sais pas si l’année dernière la Juve aurait pu battre l’Atlético ou être avantagé face à eux mais cette année avec un Cristiano en plus, c’est sûr que la Juve a ce petit avantage. » Ne serait-ce que sur le plan psychologique...