Lille sauve les meubles, Guingamp s’écroule

Lille sauve les meubles, Guingamp s’écroule

Photo Icon Sport

Les clubs français ont repris leurs mauvaises habitudes en Europa League. Lille peut remercier Enyeama et a obtenu un pénible nul à domicile face au FC Krasnodar (1-1). Guingamp a logiquement coulé face à la Fiorentina (3-0). 

Dans une poule relevée, avec Everton et Wolfsburg, Lille ne devait pas se louper face au FC Krasnodar, pour son entrée européenne dans son stade. Comme à son habitude, Balmont essayait de faire parler sa frappe pour faire la différence, mais son tir lointain trouvait le poteau gauche de Dikan (24e). Les Russes prenaient progressivement confiance, et se créaient d’énormes brèches dans la défense lilloise. Dans son temps fort, Krasnodar attaquait en masse, Akhmedov se permettant une talonnade dans la surface pour trouver Laborde, dont la reprise contrée trompait Enyeama (0-1, 35e). Impuissant sur le coup, le gardien du LOSC allait en revanche brillement s’interposer pour laisser son équipe dans le match, tout d’abord face à Ari (45e) puis Akhmedov (49e), pour deux occasions extrêmement nettes. On commençait à se demander comme Lille allait revenir dans le match, mais Kjaer, d’un coup-franc parfaitement enroulé des 25 mètres, remettait son équipe sur les bons rails (1-1, 63e). Forcément, le LOSC se sentait pousser des ailes, pour une fin de match quelque peu débridée, mais qui ne permettait à aucune équipe de marquer le but décisif. Le match nul est d’ores et déjà inquiétant en vue de la qualification, même si Lille aurait très bien pu repartir avec zéro point de cette entrée en matière peu convaincante en Europa League.

A Florence, la mission s’annonçait compliquée pour Guingamp, surtout face à une équipe italienne ambitieuse cette saison. Mais cette dernière avait mal débuté la Serie A, et les Bretons espéraient bien jouer sur le doute des Toscans pour tenter de créer l’exploit. Et ils y parvenaient pendant une demi-heure, plaçant des contres tranchants mais souffrant d’une imprécision tenace dans la finition. En face, il ne fallait bien évidemment pas grand chose pour passer devant. Sur un centre au cordeau, Vargas plaçait une tête puissante au second poteau pour ouvrir le score (34e). Les derniers espoirs de l’En Avant s’envolaient dans la foulée, Diallo commettant une énième faute dans l’entrejeu, inutile à 50 mètres de son but, pour recevoir un deuxième avertissement et voir rouge (38e). Le seul suspense consistait donc à connaître le score final, et celui-ci était de 3-0 après les buts de Cuadrado (67e) et Bernardeschi (89e) pour un résultat logique pour une équipe de Guingamp clairement pas au niveau sur l’ensemble du match. 

Share