Le football est « sous le choc » pour Braillard

Le football est « sous le choc » pour Braillard

Photo Icon Sport

Secrétaire d’état aux sports, Thierry Braillard est intervenu ce mardi soir sur les ondes de RTL pour revenir sur la drôle de journée vécue par le football français. En quelques heures seulement, les présidents et anciens dirigeants de l’OM ont été placés en garde à vue pour plusieurs transferts douteux qui faisaient l’objet d’une enquête depuis 2011. Et dans la foulée, c’est une enquête menée sur les derniers matchs de la saison de Ligue 2 et le maintien de Nîmes qui a provoqué une vague de gardes à vue. Deux dossiers bien séparés, mais qui font tout de même réagir Thierry Braillard.
 
« Le football français est sous le choc. Je partage la colère de Frédéric Thiriez, qui a très bien réagi. Mais maintenant, lui-même l'a dit, laissons faire la police et la justice. On en est que dans des gardes à vue… Il y a des principes qu'il faut rappeler : la présomption d'innocence. Il faut laisser la justice et la police travailler en toute sérénité… Il n'appartient à personne et notamment pas à un ministre d'intervenir alors que des gardes à vues sont en cours et qu'une enquête va être lancée certainement. L’enquête sur le transfert de Gignac, là c'est différent, il y a une instruction qui a été lancée en 2011. Il n'est pas anormal dans le cours d'une instruction qu'il y ait des auditions, des gardes à vue… », a souligné le Secrétaire d’état aux Sports, désireux de laisser la police, et éventuellement la justice, faire son travail dans ces deux dossiers.