Agression de Payet : Galtier demande de la clémence pour l'OL

Agression de Payet : Galtier demande de la clémence pour l'OL

Icon Sport

L’entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, qui a vécu cette situation, estime que les clubs ne sont pas responsables du comportement de quelques « délinquants ». Pour lui, l’OL ne doit donc pas être sanctionné suite au jet de bouteille sur Dimitri Payet. 

Le football français dans son ensemble continue de donner son avis sur l’incident survenu au Groupama Stadium dimanche soir pour OL-OM. Si tout le monde semble unanime pour sanctionner très durement les fautifs, il reste un désaccord sur la question de la responsabilité des clubs. Il y a quelques semaines, l’OGC Nice écopait de deux points de pénalité, dont un avec sursis. Pour des faits un peu différents car en plus d’un jet de bouteille sur Dimitri Payet, des supporters avaient envahi le terrain et agressé certains joueurs de l’OM. Cette fois, l’OL risque de perdre le match sur tapis vert. En conférence de presse ce jeudi, Christophe Galtier s’est dit contre les sanctions à l’encontre des clubs.

« Ce n’est pas la faute du club »

« Que le match soit arrêté et qu’il ne reprenne pas, c’est tout à fait normal. Si ça arrive sur un arbitre, il n’y a même pas deux minutes de discussions, ce qui est normal. Donc quand ça arrive sur un joueur, il ne doit pas non plus y avoir de discussions. Il y a eu des matchs, où les objets arrivaient sur le terrain et on a fermé les yeux. On ne doit pas fermer les yeux, mais taper fort. Personne n’est à l’abri. Quand c’est arrivé chez nous, il y a eu beaucoup de commentaires. Ça peut arriver chez tout le monde. On peut avoir le meilleur service d’ordre, ça peut arriver quand même. […] On ne peut pas appeler cette personne (qui a jeté la bouteille sur Dimitri Payet ndlr) un supporter. C’est un délinquant. Ce n’est pas la faute du club. Les personnes qui se comportent comme ça doivent être sanctionnées comme des délinquants », a affirmé Christophe Galtier, qui ne considère pas ces fauteurs de trouble comme des fans. Et dans ce cas, les sanctions contre le club recevant ne les dissuaderaient toujours pas.