Karim Benzema met la France en panique !

Karim Benzema met la France en panique !

Icon Sport

L’inquiétude demeure au Real Madrid au sujet de la blessure de Karim Benzema, qui a quitté ses coéquipiers après 30 minutes face au Celtic.

Le Real Madrid tremble pour le probable Ballon d’Or 2022. Et pour cause, Karim Benzema a été remplacé dès la 30e minute du match face au Celtic Glasgow, mardi lors de la première journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions. Une blessure au genou, contractée tout seul, de la part de l’international français, qui n’incite pas vraiment à l’optimisme. Dans son édition du jour, le journal Marca ne cache d’ailleurs pas son inquiétude. « Benzema a quitté Glasgow inquiet. Interrogé par le journaliste de Marca au moment de quitter le stade, l’avant-centre du Real Madrid a fait la moue et a expliqué qu’il attendait les examens de mercredi avant de se prononcer sur la gravité de sa blessure » peut-on lire sur le site du quotidien espagnol au lendemain de la blessure de Karim Benzema, qui fait trembler le Real mais aussi la France à quelques semaines de la Coupe du monde au Qatar.

La France retient son souffle pour Benzema

Malgré l’inquiétude générale au sujet de Karim Benzema, son entraîneur Carlo Ancelotti ne semblait pas plus inquiet que cela après le succès des Merengue contre l’équipe écossaise. « Je ne pense pas que ce soit sérieux pour Karim (Benzema). Cela a l’air d’être musculaire, nous attendons les examens de mercredi afin de savoir précisément ce dont il souffre » a analysé Carlo Ancelotti. Sur l’antenne de l’After Foot mardi soir, le ton était également léger pour Fred Hermel. Autant dire qu’officiellement, on ne craint donc pas une grave blessure pour Karim Benzema, qui semble avoir échappé aux ligaments croisés par exemple. Mais la mine très inquiète du Français au moment de sortir à la 30e minute puis lors de quitter le stade après le match n’avait rien de rassurante. Didier Deschamps, qui va certainement devoir se passer de Paul Pogba pour la Coupe du monde, retient son souffle, les Français aussi.