PSG : Cavani peut partir, la bombe signée Leonardo !

PSG : Cavani peut partir, la bombe signée Leonardo !

Photo Icon Sport

En marge de la qualification du Paris Saint-Germain, Leonardo a annoncé qu'Edinson Cavani avait demandé à partir mais que l'offre de l'Atlético Madrid était insuffisante pour l'instant.

Le directeur sportif brésilien du Paris Saint-Germain est un maître en matière de communication. Et lorsque Leonardo sort de son mutisme, c’est généralement pour mettre les pieds dans le plat. Personne n’a oublié son intervention concernant Neymar à quelques jours de la fin du mercato estival 2019. Et cette fois c’est sur le cas Edinson Cavani que Leo a pris la parole du côté de Lorient. Interrogé sur les rumeurs qui envoient El Matador à l’Atlético Madrid, le dirigeant du PSG a reconnu qu’effectivement le meilleur buteur de l’histoire du club de la capitale avait demandé à partir lors de ce mois de janvier.  

Leonardo ne fera pas un prix d'ami pour Cavani 

Mais Leonardo a également prévenu que si ce départ avait lieu, il ne se ferait pas à un prix bradé. « Je ne suis pas sur que Cavani sera là en février (...) On a toujours dit la même chose pour Edinson Cavani. On espérait qu'il reste au PSG, mais il a demandé à partir. On étudie la situation. On a eu une proposition de l'Atlético Madrid, mais cette proposition n’était pas à la hauteur de la valeur du joueur. Donc, on est à l'écoute avec Cavani, mais on est un peu plus distants vis-à-vis de l'Atlético Madrid parce qu'on n'a pas eu de nouveaux contacts depuis. Aujourd'hui, il n'y a rien. On n'a jamais pensé à ça. On regarde pour le futur. C'est un peu plus clair, pour le joueur, pour le futur. On va voir comment ça évolue dans les prochains jours. On est à l'écoute parce qu'on respecte le joueur qu’est Edinson Cavani, on parle d'une joueur qui a une histoire depuis six ans et demi à Paris  », a expliqué le directeur sportif du Paris Saint-Germain, qui ne veut pas d’une embrouille avec un joueur aussi emblématique et apprécié des supporters du PSG. Mais pour réussir à l’arracher du club de la capitale à six mois de la fin de son contrat, les dirigeants des Colchoneros devront y mettre le prix.