PSG : Al-Khelaïfi est en train de tuer Paris, Daniel Riolo attaque

PSG : Al-Khelaïfi est en train de tuer Paris, Daniel Riolo attaque

Photo Icon Sport

Actuellement au Qatar pour préparer la saison prochaine, Nasser Al-Khelaïfi s’apprête à vivre un été mouvementé.

En effet, le président du Paris Saint-Germain doit gérer la lutte d’influence entre Thomas Tuchel et Antero Henrique en interne, en plus d’être contraint de faire le ménage au sein de son effectif après la débâcle européenne face à Manchester United. Mais quelles seront réellement les actions de Nasser Al-Khelaïfi pour redresser la situation ? Daniel Riolo se le demande, lui qui a de nombreux doutes au sujet du président parisien, comme il l’a expliqué sur l’antenne de RMC.

« Tous les ans, Nasser va à Doha en fin de saison pour faire le bilan. Il va prendre un petit coup de semonce. Il va prendre les notes pour savoir ce qu’il faut changer, et tous les ans, il perd le calepin dans l’avion. Et à chaque fois, il ne se passe rien. Henrique ? Tout le monde se fâche avec lui, on l’annonce sur le départ. Il est confirmé ! Tuchel ? Confirmé ! Thiago Silva, 42 ans (sic), symbole de la lose, confirmé ! Aucune prise de conscience, tout va bien. C’est la faute à pas de chance. On continue comme ça » a confié le journaliste avant de poursuivre, pessimiste.

Paris devient un club à blé, Al-Khelaïfi accusé

« Un entraineur et un directeur sportif qui ne se parlent pas, le secteur médical, il n’y a que des blessés... Thiago Motta, ancien grand du club, futur entraineur et qui connait les rouages : on s’en débarrasse. Le centre de formation, c’est toujours le bordel. Le PSG est en train de devenir le club à blé par essence, alors qu’il avait bien débuté avec un bon directeur sportif, un bon recrutement. Le virage institutionnel, c’est l’affaire Aurier, cela a cassé le club et son autorité. Derrière, ce ne sont que des mauvaises décisions et le club est en régression. Cela aurait pu être autre chose » a lâché un Daniel Riolo plus que déçu par la direction prise par le PSG ces dernières années. Tout cela sous la houlette d’un Nasser Al-Khelaïfi plus critiqué que jamais.