OL : Les matchs sont nuls, mais les comptes sont bons

OL : Les matchs sont nuls, mais les comptes sont bons

Icon Sport

A quelques jours de la probable vente d'OL Groupe à John Textor, le club de Jean-Michel Aulas a publié ses comptes pour les trois premiers mois de la saison 2022-2023.

C’est ce jeudi 17 novembre que l’Olympique Lyonnais doit changer de propriétaire, la deadline de l’accord avec John Textor étant désormais fixée et définitive. Mais en attendant cette révolution, le club de Jean-Michel Aulas doit continuer à fonctionner et cela est le cas plutôt efficacement si l’on croit les comptes d’OL Groupe publiés ce lundi après le premier trimestre de la saison 2022-2023 (juillet à septembre). Malgré l’absence d’une place dans une coupe d’Europe, le club rhodanien présente des résultats en hausse, même si le versement fait dans le cadre de l’opération commerciale fait par la LFP pour la vente d’une partie des droits fait pencher la balance. Du côté de l’Olympique Lyonnais, on se félicite du bilan financier, même si sportivement les choses ne sont pas allées dans le bon sens, l’OL ayant même limogé Peter Bosz et désigné Laurent Blanc pour le remplacer, sans que pour l’instant ça n’ait réellement changé la trajectoire pour l’instant.

L'OL va bien financièrement, sportivement c'est autre chose

Sans entrer dans les détails, la billetterie affiche une hausse de 45%, alors que l’Olympique Lyonnais n’a pas eu de matchs européens à son programme, mais les droits TV ont baissé de 33% pour la même raison. C’est du côté des événements organisés au Groupama Stadium que la progression est spectaculaire avec +176%, les concerts ayant notamment fait le plein durant l’été. Ajoutez à cela, les 16,5 millions d’euros de l’aide commerciale LFP/CVC et forcément vous obtenez un bilan largement positif de 23 millions pour ce premier trimestre. Reste qu’il va désormais falloir gérer les dépenses à venir, lesquels comprendront le départ de Peter Bosz, la venue de Laurent Blanc et de son staff, sans parler du mercato d’hiver qui devra être offensif si l’OL veut réellement devenir un candidat sérieux à une place européenne. Sans même parler de la vente en cours d'OL Groupe à John Textor qui doit être finalisée...