Nîmes : Une prime oubliée, le vestiaire se fout en grève !

Nîmes : Une prime oubliée, le vestiaire se fout en grève !

Photo Icon Sport

Onzième de Ligue 1 avec 36 points après 26 journées, le Nîmes Olympique réalise une très bonne saison. Et pourtant...

Pour son retour dans l'élite du football français après 25 ans d'absence, le club gardois réalise de belles performances. Puisqu'aux deux tiers de la saison, le NO a pratiquement sauvé sa peau en L1. Malgré tout, la vie du vestiaire nîmois n'est pas si paisible que cela. Bien au contraire même, puisque selon le Midi Libre, les joueurs ont « boycotté la séance d’entraînement de vendredi » en se contentant de faire « un tennis-ballon et de la musculation ». Tout cela à cause d'une histoire de primes.

L'été dernier, à une semaine de la reprise du championnat, des tensions avaient déjà eu lieu autour des négociations des primes de match et de maintien. Si l'affaire avait été enterrée, sachant que la direction proposait des primes inférieures à celles de L2, elle ressort de plus belle en cette fin d'hiver. Le groupe a ainsi profité d'une accalmie, vu que leur match contre Rennes a été reporté, pour relancer ce sujet qui fâche. Avec ces négociations, les Nîmois espèrent toucher « des primes de maintien plus justes ». Logique compte tenu de leur saison sportive, mais aussi parce qu'ils touchent déjà le salaire moyen le plus faible de L1 (19 000 euros).