L1 : Des salariés agressés, un cercueil déplacé, Nantes disjoncte !

L1 : Des salariés agressés, un cercueil déplacé, Nantes disjoncte !

Dans la foulée du maintien en Ligue 1, des individus cagoulés ont attaqué des salariés du FC Nantes réunis à la Beaujoire. Tout cela sur fond de faux cercueil déterré par des proches de Kita.

Ce lundi, l’ambiance devrait être au soulagement du côté de Nantes où malgré la défaite 0-1 face à Toulouse les Canaris se sont maintenus dans l’élite du football. Mais bien au contraire, la situation a tourné au cauchemar pour plusieurs salariés qui fêtaient dimanche soir à la Beaujoire ce maintien. Peu avant 23h, plusieurs dizaines de supporters du FC Nantes, dont une majorité était cagoulée, sont entrés de force dans le stade et ont déclenché une bagarre. Si heureusement il n’y a pas eu de blessé grave, les forces de l’ordre ont été appelées, et ont réussi à intercepter six des assaillants, dont l’un avait été bloqué par les salariés nantais. C’est dans ce climat très tendu, même si Waldemar Kita n’était plus présent sur place, que s’est dont terminée la soirée. 

Mais sur les réseaux sociaux, des supporters des Canaris ont déclenché une autre polémique en diffusant une photo où l’on voit deux hommes, à priori Mogi Mayat et Bakari Sanogo, deux agents proche de la famille Kita, en train de ramener à l’intérieur de la Beaujoire un cercueil factice du « FC Kita » qui avait été enterré près du stade par les Ultras nantais. Un geste qui est passé pour de la provocation au moment où le propriétaire du FC Nantes est en rupture totale avec ses supporters. De quoi promettre des soirées compliquées la saison prochaine à la Beaujoire si le public est autorisé à y revenir, même si du côté des instances politiques on soit déormais prêt à accélérer les choses afin que Waldemar Kita puisse éventuellement vendre le club dans les meilleurs délais.