ASM : Joueurs et dirigeants font la paix, Monaco peut respirer

ASM : Joueurs et dirigeants font la paix, Monaco peut respirer

Photo Icon Sport

Après le Stade Rennais, l’AS Monaco devient le deuxième club de Ligue 1 à annoncer une baisse globale des salaires de son effectif. Ce n’était pourtant pas gagné pour les Monégasques.

Afin de limiter les pertes causées par l’arrêt de la saison de Ligue 1, l’AS Monaco ne peut pas se contenter du chômage partiel. Sur la base de l’accord entre la LFP et l’UNFP, le syndicat des joueurs, le club de la Principauté a sollicité son vestiaire pour négocier une baisse générale des salaires. Un sujet sensible qui a provoqué des tensions en interne. Il faut dire que la direction s’est montrée plutôt gourmande au début des discussions, d’où le refus de ses premières propositions. Mais après quelques semaines d’échanges, le quotidien régional Nice-Matin annonce un accord pour les salaires du mois d’avril.

En effet, une partie des revenus sera reportée. Ainsi, les joueurs partants toucheront le montant mis de côté fin juin. Tandis que les autres recevront leur argent en août prochain. A noter que l’AS Monaco devient seulement le deuxième club de Ligue 1 à annoncer une baisse globale des salaires de son effectif après le Stade Rennais. C’est dire à quel point la tâche est difficile pour les pensionnaires de l’élite française. Désormais, l’ASM, dont les joueurs estimaient dans un premier temps que le club s’était lui-même mis en difficulté à cause de sa politique de transfert ratée, devra s’entendre avec ses hommes pour le mois de mai.