OM : Un transfert à 4 ME conclu en toute discrétion

OM : Un transfert à 4 ME conclu en toute discrétion

Photo Icon Sport

Souvent critiqué pour la lenteur de son recrutement, l’Olympique de Marseille a déjà commencé son mercato estival 2020. La première recrue devrait être Alvaro Gonzalez (29 ans), définitivement transféré.

Cette fois, les supporters ne pourront pas reprocher un manque d’anticipation à l’Olympique de Marseille. Alors que le prochain mercato estival n’est pas près d’ouvrir ses portes, le club phocéen est déjà en mesure d’annoncer une signature. En réalité, il s’agira du transfert définitif d’Alvaro Gonzalez, dont le prêt en provenance de Villarreal contenait une option d’achat. « Je crois qu’en jouant cinq ou dix matchs, l’option d’achat devient obligatoire, a révélé le défenseur central à La Provence, après avoir disputé six rencontres de Ligue 1. Je serai donc à Marseille pour trois ans de plus, c’est sûr (sourire). »

Apparemment, l’Espagnol est ravi de s’engager sur la durée avec l’OM, lui qui n’a pas hésité à quitter une situation confortable dans son pays natal. « C’était plutôt facile, parce que je discutais avec Andoni Zubizarreta, qui parle espagnol, a raconté le néo-Marseillais. J’étais bien à Villarreal, j’ai évolué trois ans à un bon niveau, je disputais presque tous les matchs, j’ai joué la Ligue Europa. Je pense que j’avais besoin d’un pas en avant dans ma carrière, d’un changement, peut-être aussi d’un championnat différent après neuf ans en Liga. Je voulais un nouveau défi, apprendre une nouvelle langue. »

Alvaro a foncé

« Le seul critère était de trouver un club fort, qui me plaisait. Quand est sortie du chapeau l’opportunité de venir à Marseille, dès qu’Andoni a parlé avec mes agents, je n’ai plus eu aucun doute sur ma volonté. Je ne savais pas si ça se passerait bien ou mal parce que je ne connaissais pas la philosophie française, le championnat, mais l’OM est un grand club et je voulais y jouer. Ce fut facile pour les deux parties. Villarreal a accepté un prêt avec une option d’achat qui est déjà plus ou moins levée », a confirmé le pilier de la charnière marseillaise, dont le prix est estimé à 4 M€.