SMC : Un gigantesque complot contre les « cafards », Courbis a tout compris

SMC : Un gigantesque complot contre les « cafards », Courbis a tout compris

Photo Icon Sport

Cette affaire de match truqué est loin d’être terminée. Surtout du côté du Stade Malherbe Caen.

Toujours sur les nerfs, le club normand n’accepte pas l’accusation venue de Guingamp la semaine dernière. Pour rappel, le président breton Bertrand Desplat a alerté la LFP sur un possible arrangement entre le SMC et Angers (0-1), à la suite d’une prétendue conversation entre l’un des ses joueurs et un élément du SCO. Suffisant pour rendre Rolland Courbis totalement parano, lui qui avance ouvertement la thèse du complot contre son équipe à la lutte pour le maintien.

« Dans la période qui est la nôtre, et on l’a encore vu avec cette mascarade du président de Guingamp, rien ne nous est épargné, a commenté le co-entraîneur caennais. On sait qu’on est petit, mais vouloir nous écraser comme des cafards que nous ne sommes pas, c’est plus que désagréable. On va faire le maximum pour rester debout et sait-on jamais… On va jouer les matchs et si on doit les perdre, ce ne sera pas par forfait ni en inventant le genre de conneries que je viens de voir. »

Courbis veut des sanctions

« J’espère qu’on donnera rapidement le nom du joueur de Guingamp et celui d’Angers. Si c’est le cas, je le redis, je présenterai mes excuses. Le président de Guingamp a lancé cette alerte pour nous emmerder. Si ça lui permet de rester en Ligue 1, il aura réussi son coup, a dénoncé le technicien. On peut être passionné, inquiet de l’avenir de son club sans dépasser certaines limites. Les limites ont été dépassées et j’espère que ça n’en restera pas là. S’il est démontré que c’est une invention, comme c’est le cas, ça se terminera comment ? Je ne sais pas. » Un véritable monologue, alors que la question concernait la suspension de son milieu Fayçal Fajr…