FCGB : Les ultras le jettent dehors, Gourvennec tient bon

FCGB : Les ultras le jettent dehors, Gourvennec tient bon

Photo Icon Sport

Humilié à domicile par Strasbourg (3-0) vendredi en championnat, Bordeaux ne parvient pas à stopper l’hémorragie. De quoi fragiliser la position de Jocelyn Gourvennec.

Car après sept défaites en dix matchs de Ligue 1, les supporters des Girondins n’en peuvent plus ! Dès la première période contre le Racing, des « Gourvennec démission » résonnaient dans le Matmut Atlantique. Un spectacle insupportable pour l’ancien président Jean-Louis Triaud, dont l’intervention auprès du Virage Sud à la mi-temps n’a rien changé. Toujours en colère après la pause, les Ultramarines ont quitté leur tribune pour suivre la seconde période un cran plus haut. Autant dire que la suite du match les a confortés dans leur idée, d’où le communiqué publié après la rencontre.

« Demander la démission de Gourvennec est une décision des Ultramarines mûrement réfléchie, a tweeté le groupe de supporters. Le FCGB est une institution qui se respecte, personne ne peut s’y prétendre supérieure. Tout entraîneur est garant des résultats et doit assumer ses choix. » De son côté, le président Stéphane Martin considère que licencier son coach ne serait pas la solution. Mais qu’en pense le principal intéressé ?

Gourvennec refuse de partir

« Je comprends la colère des supporters, a réagi Gourvennec. Cela ne nous a pas aidés, mais il faut l'accepter. (...) Je suis très pragmatique, je mets toute mon énergie sur les choses que je peux maîtriser. Après, les commentaires et les insinuations, ils existent, cela fait partie du métier, ça ne m'impacte pas. » Le technicien n’a donc pas prévu de quitter son poste. Dans ce cas, Bordeaux ferait mieux de profiter de ses deux prochains matchs à l’extérieur (à Toulouse en Coupe de la Ligue et à Nice en L1) pour calmer ses fans avant de revenir au Matmut Atlantique...