FCGB : La décision radicale de King Street pour sauver Bordeaux

FCGB : La décision radicale de King Street pour sauver Bordeaux

Photo Icon Sport

Jeudi, les Girondins de Bordeaux joueront leur avenir devant la DNCG. Et l’inquiétude est plus présente que jamais chez les supporters du club au scapulaire…

Et pour cause, c’est avec un déficit de 30 ME que les Girondins de Bordeaux, qui ont repoussé leur première audition, se présentent devant la DNCG. Autrement dit, King Street est invité à remettre la main à la poche afin de combler les trous et permettre à Bordeaux de poursuivre l’aventure en Ligue 1. Un scénario qui a peu de chances de se produire selon Web Girondins, qui indique ce mardi que l’intention première de King Street n’est pas de réinvestir dans le club à pertes. « Sans apport d'argent, les Girondins de Bordeaux ne passeraient pas l’examen de leur compte » explique le média, pour qui l’arrivée au capital d’un nouvel investisseur est l’ultime solution pour sauver le club.

« Le propriétaire américain pourrait alors se décider d’ouvrir le capital des Girondins de Bordeaux à un nouvel actionnaire/investisseurs » confirme le média, qui cite de nouveau le nom de Bruno Fievet, lequel a régulièrement fait savoir dans les médias qu’il était prêt à racheter le club, ou à entrer au capital de celui-ci au côté de King Street. Par ailleurs, la piste Olivier Létang n’est pas non plus à exclure, l’ancien président du Stade Rennais gravitant autour du club bordelais depuis plusieurs semaines. « Ce néo investisseur demanderait alors certainement des garanties sur la gestion du club, afin d'avoir la mainmise sur l’opérationnel. King Street pourrait alors tirer un trait sur la présidence embarrassante de Frédéric Longuépée » conclut le média, sans pour autant avoir de certitudes sur l’avenir des Girondins de Bordeaux. En plein mois de juillet, les supporters aquitains s’apprêtent peut-être à vivre deux jours des plus stressants.