ASC : Ses joueurs testés au Covid-19, Amiens est prêt à sauver sa tête

ASC : Ses joueurs testés au Covid-19, Amiens est prêt à sauver sa tête

Photo Icon Sport

En plus du protocole médical préparé par la Ligue de Football Professionnel, les joueurs d’Amiens ont passé des tests de dépistage. L’objectif est de permettre une reprise dans les meilleures conditions.

A chaque sortie médiatique ou presque, les acteurs de Ligue 1 ont tendance à la jouer perso. Beaucoup retiennent la fameuse saison blanche proposée par le Lyonnais Jean-Michel Aulas. Mais d’autres présidents pensent aussi à leurs intérêts. C’est notamment le cas de Bernard Joannin qui milite pour une reprise du championnat. Et pour cause, Amiens occupe actuellement la 19e place qui l’enverrait directement en Ligue 2 si l’on arrêtait l’exercice à la 27e journée.

« Depuis le début, je tiens le même discours. Je pense que pour l’éthique sportive, il est nécessaire de reprendre la compétition », a confié le dirigeant à RMC. Focalisé sur une reprise, le club picard a donc fait passer des tests de dépistage à ses joueurs et entraîneurs dans un laboratoire. « La priorité, c’est de s’assurer de la santé de nos joueurs, de notre staff et de tous les gens qui sont en contact avec les joueurs. A partir de là, c’était logique de tester les joueurs et notre staff », a expliqué Joannin.

Les Amiénois sauront lundi

« Nous avons demandé à nos joueurs de se rendre dans un laboratoire extérieur pour réaliser ces tests. Ce ne sont pas des tests que nous avons achetés, a-t-il précisé. Tout a été suivi par notre cellule médicale. Nous aurons les résultats de ces tests lundi. On les analysera ensuite tous ensemble. » A noter que cette initiative n’empêchera pas les Amiénois de suivre le protocole médical exigé par la Ligue de Football Professionnel.

« Bien sûr ! Nous serons dans l’obligation de faire des tests tous les quatre jours une fois que l’entraînement aura repris, a accepté le président de l’ASC. Je pense que la Ligue de Football Professionnel va l’imposer à tous les clubs. Il faut qu’en permanence nous soyons sûrs que nos joueurs et notre staff ne sont pas exposés. » Une manière de rassurer les joueurs majoritairement réticents à l’idée de reprendre l’entraînement le mois prochain.