Amiens : La folle histoire, les joueurs forcent la reprise !

Amiens : La folle histoire, les joueurs forcent la reprise !

Photo Icon Sport

Les entraînements sportifs collectifs ont beau être interdits, les joueurs d’Amiens ne l’entendent pas de cette oreille et forcent la reprise.

Relégué en Ligue 2 suite à l’arrêt des compétitions et la prise en compte du classement à la 28e journée, Amiens ne se laisse pas abattre. Et ce mardi, L’Equipe dévoile que les joueurs picards mènent une petite révolution en interne afin d’essayer de faire bouger les choses. En effet, une dizaine de joueurs de l’ASC, lassés de s'entraîner chez eux en individuel, ont demandé à leur club de mettre un terrain à leur disposition afin de reprendre l’entraînement. Le plus fou dans cette histoire, c’est qu’Amiens a accepté cette requête. Les joueurs en question vont donc bel et bien reprendre l’entraînement !

Toutefois, la direction picarde a accepté cela à une condition, la signature d’une décharge de responsabilités. « Je dégage, en ma qualité de pratiquant volontaire de l'activité sportive, le club de l'Amiens SC de toutes responsabilités, en cas d'accident de quelque nature qu'il soit, et renonce à tout recours contre le Club » peut-on notamment lire sur cette décharge tandis que le club a bien précisé au journal L’Equipe que cette reprise n’était en aucun cas organisé par le club. Mais « toutes les installations terrain sont accessibles aux joueurs ». Ainsi, une dizaine de joueurs dont des cadres du vestiaire que sont Christophe Jallet et Thomas Monconduit se sont donné rendez-vous après des semaines à dialoguer via les réseaux sociaux. « Il n'y a aucune obligation. C'est une mise à disposition des installations à ceux qui veulent courir par exemple. La reprise officielle est prévue fin juin » a également indiqué une source du club au quotidien national. Une information tout de même très surprenante qui ne devrait pas manquer de faire réagir à l’heure où la majorité des clubs de Ligue 1 se sont fait à l’idée de ne pas reprendre la saison.