OM : Deschamps ne pardonnera jamais ça aux supporters marseillais

OM : Deschamps ne pardonnera jamais ça aux supporters marseillais

Photo Icon Sport

Véritable figure du club, avec qui il a soulevé la Ligue des Champions en 1993, avant de remporter le seul titre de champion du club au 21e siècle en 2010 en tant qu’entraineur, Didier Deschamps a connu une fin de parcours plus difficile. En toile de fond, une guerre larvée avec José Anigo, dont l’autorité et l’importance sur le marché des transferts avait été sapée par le champion du monde. Cela avait débouché sur une scène hallucinante en mars 2012, où les supporters avaient fait grève à l’occasion… d’un quart de finale aller de la Ligue des Champions face au Bayern Munich. Et ça, le sélectionneur a énormément de mal à le digérer, lui qui ne comprend pas encore comment les supporters ont pu lâcher l’équipe à ce moment-là. 

« On s’était qualifié à l’Inter Milan au tour d’avant. Un moment important pour remettre Marseille sur la scène européenne. Cela n’avait pas empêché les supporters de faire la grève contre le Bayern Munich. Faire la grève pour un quart de finale de Ligue des Champions au Vélodrome… J’espère qu’ils en connaitront un rapidement… Je ne suis pas blessé, mais quand c’est irrationel. Je peux comprendre les divergences, mais je ne comprends pas : quart de finale de Ligue des Champions, face au Bayern, une grève. Qu’est-ce-qui peut justifier ça ? Rien ! Tu peux gueuler avant, ou après. Mais pour le joueur ou le club, comment c’est possible ? Même les Allemands n’en revenaient pas. C’est Marseille, c’est possible dans le très bien, comme dans le très mal. Cela ne m’a pas blessé, mais c’est tellement irrationnel que je peux pas la comprendre », a déploré sur Breaking Sport un Didier Deschamps qui n’a toujours pas digéré cet événement surréaliste et souvent reproché aux supporters de l’OM, qui sont désormais bien loin de pouvoir revivre un quart de finale de la Ligue des Champions.