Nice-Cologne : le supporter du PSG blessé sera jugé jeudi

Nice-Cologne : le supporter du PSG blessé sera jugé jeudi

Icon Sport

Jeudi dernier, l'affiche de Ligue Europa Conférence Nice-Cologne a été ternie par de violents affrontements dans les tribunes. Un des fautifs, supporter du PSG infiltré chez les Allemands, avait sérieusement chuté des tribunes. Son cas est dans les mains de la justice. 

Des scènes de guérilla en plein stade de football. Voilà ce qui a été subi à Nice jeudi dernier pour le match de Ligue Europa Conférence Nice-Cologne. L'avant-match a été marqué par les nombreuses violences des hooligans venus d'Allemagne et déjà actifs dans le centre-ville niçois plus tôt dans la journée. Bagarres à mains nues ou avec armes blanches, ils sont venus en découdre avec les supporters de l'OGC Nice au sein même de leur Allianz Riviera. Parmi les fauteurs de troubles allemands, l'un d'eux n'était pas venu du tout de Cologne, ni même d'Allemagne. Cet infiltré avait fait le déplacement de Seine-Saint-Denis et supporte traditionnellement le PSG. 

Le blessé parisien risque trois ans de prison

Cet homme aurait pu passer inaperçu s'il n'avait pas connu une grosse chute depuis une tribune du stade. Ce moment, capté en vidéo, a fait le tour du monde. Il a surtout envoyé l'intéressé à l'hôpital dans un état grave. Si ses jours ne sont plus en danger, la justice française ne compte pas faire preuve de plus de mansuétude à son égard. Identifié par la police, il a été placé en garde à vue en attendant de connaître son sort. 

Selon ActuNice, cela ne va pas traîner. L'homme sera déféré devant le procureur de la République de Nice Xavier Bonhomme, dès ce jeudi, avant son jugement en comparution immédiate plus tard dans la journée. Le magistrat a donné plus d'explications sur le profil du supporter. « Il est de nationalité française et il est inconnu des services de police. Interrogé dans le cadre de sa garde à vue, il n’a pas souhaité donner d’explications sur sa présence au stade de l’Allianz Riviera, ni sur son comportement le soir du match », a t-il communiqué. Le prévenu encourt trois ans de prison et 45 000 euros d'amende. Décidément, cette petite escapade à Nice lui aura coûté très cher...