Caen, un mort bien vivant en L1

Caen, un mort bien vivant en L1

Photo Icon Sport

Patrice Garande, après la victoire de Caen à Nantes (1-2): « Le maintien, on s'en rapproche. Mais vous savez, ce n'est pas fait. D'une journée à l'autre, il se passe beaucoup de choses. Et aujourd'hui, on ne peut pas encore définir combien il faudra de points pour se maintenir. Dans ce sprint final, ce sont les équipes qui auront le plus de fraîcheur mentale et un état d'esprit collectif qui s'en sortiront. Je suis content d'avoir 38 points, il faut apprécier ces moments-là, parce qu'on est passé par des moments tellement compliqués, tellement difficiles, que j'ai dit aux joueurs "Arrêtons de parler de pression, il faut jouer les matches relâchés, libérés". Nous on était mort à la trêve, on avait 15 points et on était mort. Donc, c'est que du bonheur. Laissons la pression aux autres et jouons.»

Share