La France joue très gros ce jeudi

La France joue très gros ce jeudi

Photo Icon Sport

A l’heure où l’indice UEFA de la France chancelle dangereusement puisque la Russie est revenu à un demi-point de la 6e place actuelle des Tricolores, les quatre représentants en Europa League sont à un tournant crucial de leur poule.

Pour le moment, le bilan est famélique dans cette compétition avec une seule victoire dans les huit matchs des équipes françaises. Marseille à Braga, Saint-Etienne à Dniepr, Bordeaux contre Sion, et Monaco contre Qarabag ont tous besoin d’une victoire pour passer le cap de la moitié de la poule du bon côté de la ligne de flottaison. « C’est un match capital, gagner nous permettrait de faire un grand pas vers la qualification », a rappelé l’entraineur de Monaco Leonardo Jardim, conscient que, un an après un quart de finale de la Ligue des Champions, son club n’avait pas le droit d’échouer en poule de la petite Coupe d’Europe.

Même constat à Saint-Etienne, où la victoire dans la phase de groupe fuit toujours assez incroyablement les Verts. Dans un match à huis clos à Dniepr, le profil de l’adversaire, finaliste de l’épreuve l’an passée, inspire. « Une défaite et la qualification serait très compliquée. Il reste quatre matchs. Repartir d’Ukraine avec un point serait déjà une bonne chose. On aura un esprit de revanche par rapport au Dnipro qui nous a éliminés l’an passée », a rappelé un Christophe Galtier, qui sait qu’une deuxième élimination consécutive en poule commencerait à faire mauvais genre à l’ASSE. 

Share