TV : Canal+, beIN et RMC recalent les journalistes de Téléfoot

TV : Canal+, beIN et RMC recalent les journalistes de Téléfoot

Photo Icon Sport

D’accord avec la Ligue de Football Professionnel pour diffuser les championnats jusqu’à la trêve hivernale, Mediapro devrait fermer sa chaîne Téléfoot à la fin du mois. Beaucoup de ses journalistes se retrouveront au chômage, les concurrents n’étant pas disposés à les récupérer.

Près de quatre mois après son lancement le 21 août dernier, Téléfoot vit sûrement sa dernière semaine. La chaîne devrait définitivement rendre l’antenne suite aux erreurs de sa maison-mère qui s’était manifestement trompée dans ses calculs. Rappelons que Mediapro, qui a fait exploser le montant des droits TV de la Ligue 1, s’est rapidement aperçu du manque de rentabilité de son énorme investissement.

Le groupe sino-espagnol a donc sollicité une réduction pour la première saison, ce que la Ligue de Football Professionnel a refusé. Le diffuseur s’est ensuite placé sous la protection du tribunal de commerce de Nanterre qui a conseillé à l’instance d’accepter la dernière proposition de Mediapro, à savoir une rupture de contrat sans poursuite judiciaire. Voilà comment les journalistes de Téléfoot se retrouvent déjà au chômage après avoir tenté une aventure qui s’annonçait prometteuse.

« Je ne sais pas comment on va rebondir »

Et comme si cela ne suffisait pas, beaucoup d’entre eux auront du mal à rebondir puisque les chaînes concurrentes Canal+, qui s’apprêterait pourtant à récupérer les droits TV, beIN Sports et RMC Sport, tous les deux touchés par un plan social, ne recrutent pas. « Il y a tellement de monde là-bas qu’ils sont limite en sous-emploi. Et puis ils savent que la soupe est bonne », a regretté un journaliste de Téléfoot contacté par 20 Minutes, aussi inquiet que son collègue. « Certains n’auront pas trop de mal à se recaser, mais pour ceux comme moi qui ne sont pas connus dans le milieu et qui n’ont pas un CV long comme le bras, je ne sais pas comment on va rebondir », a confié ce deuxième employé, remonté contre le patron de Mediapro Jaume Roures.